EssexRéputation du royaume00 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume d'Erkenwine
CalédonieRéputation du royaume70 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume de Drest Gurthimoth
NorthombrieRéputation du royaume00 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume d'Ida de Bernicie
KentRéputation du royaume00 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume d'Œric
Les OrcadesRéputation du royaume48 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume de Lot d'Orcanie
CornouaillesRéputation du royaume404 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume d'Uther Pendragon
MercieRéputation du royaume00 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume de Cenred de Mercie
Pays de GallesRéputation du royaume00 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume de Bellin de Caerleon
Est-AnglieRéputation du royaume00 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume de Guillem Guechan
SussexRéputation du royaume00 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume de Rodor
De nombreux PVs et Scénarios vous attendent !
Nous attendons avec impatience la venue de personnages comme
Bohort l'Essillié, Adalric, ou encore Lancelot !
Bonjour Invité, Land Of Myth a réouvert ses portes,
alors rejoins nous sur le forum pour vivre de grandes aventures !
Land Of Myth est un forum basé sur la Légende du Roi Arthur
et des Chevaliers de la Table Ronde
.
Le contexte se déroule au VIe siècle. De nombreuses informations sur le Haut Moyen Age
et la Féodalité sont à votre disposition pour la création de votre personnage.
Oyez braves gens !
Les seigneurs de Land Of Myth vous annoncent la venue du Tableau d'affichage !
Vous y retrouverez bon nombre de quêtes avec des pièces d'or à la clé !
Découvrez la liste des Rois & Royaumes d'Albion.
Les rois et reines ne sont pas jouables, merci de ne pas vous inscrire avec
le pseudo d'une des têtes couronnées de l'île.
Veuillez noter que nous sommes en l'an 510.
Référez-vous à la chronologie des événements pour bien vous
situer dans le temps !

Partagez|

You must know, if you really have to go...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Administratrice
Future reine


Parchemins : 303
Date d'inscription : 09/03/2013
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Servante

Voir le profil de l'utilisateur http://huisclos.forums-gratuits.fr/
MessageSujet: You must know, if you really have to go... Dim 8 Jan - 3:46


You must know, if you really have to go...

Petites informations
Année où se déroule ce sujet : 510
Mois où se déroule ce sujet : Septembre
Les participants : Arthur et Guenièvre




Depuis leur retour à Camelot, les choses semblaient être un peu plus tendue. Uther était un peu plus sur ses gardes et les patrouilles étaient plus nombreuses à quitter Camelot pour faire leur travail. Les chevaliers savaient qu’ils allaient partir en guerre, ainsi, leur entraînement était plus fréquent et ils étaient plus à cran. Ça se faisait sentir jusque dans le quartier des serviteurs. Et Guenièvre dans tout ça? Elle n’échappait pas à cette nervosité qui planait sur le château, non pas à cause de sa maîtresse, mais surtout à cause d’Arthur.

Depuis leur retour, elle n’avait de cesse de voir la scène dans sa tête du moment où il allait quitter avec son armée pour la Mercie, et l’idée l’effrayait. La Mercie était puissante, et Guenièvre pouvait en savoir quelque chose, ayant été enlevée par eux avec son frère. Debout à la fenêtre de la chambre de Morgane, la servante regardait Arthur rentrer de son entraînement avec Merlin, nerveuse. Elle avait beau savoir que le prince et son armée avaient de bonnes chances de gagner contre l’armée de Cenred, cela ne changeait pas qu’elle craignait pour lui. C’était plus fort qu’elle. N’importe quoi pouvait arriver, ici ou là-bas.

« Guenièvre ? » Sortie soudainement de ses pensées, la servante se retourna soudainement. « Est-ce que ça va ? » Guenièvre afficha un sourire pour cacher ses inquiétudes. « Tout va bien madame. » Morgane hocha légèrement la tête, ne la croyant pas vraiment, alors que Guenièvre prit la lessive et sortit de la pièce en prenant une grande inspiration, nerveuse. Lorsqu’elle revint avec la lessive propre, Guenièvre fut soulagée de voir que Morgane était sortie. Elle allait donc pouvoir ranger les vêtements sans se faire poser de questions.

Quelques heures plus tard durant la soirée, Guenièvre finissait sa journée de travail tandis que Morgane laissait tomber ses cheveux devant son miroir. « Y a-t-il quelque chose d’autre que je puisse faire pour vous? » Morgane regarda sa servante et l’excusa pour le reste de la soirée. Après une révérence, Morgane sortie de la chambre et quitta. Cependant, elle fut incapable de quitter le château. Elle devait parler à Arthur. Elle monta donc le grand escalier et se rendit aux appartements d’Arthur. Elle resta quelques secondes devant la porte avant de frapper.

C’est Merlin qui ouvrit la porte. « Sire, c’est Guenièvre. » Il était sans doute la seule personne à les soutenir face à leur relation et donc, le fait qu’elle soit là ne semblait pas vraiment le surprendre. Il n’avait pas besoin de lui poser de question. Ainsi, une fois qu’elle fut entrée, il quitta à son tour pour les laisser seuls. La porte fermée derrière elle, Guenièvre se sentit soudainement encore plus nerveuse. Elle qui avait passé tant de temps à l’éviter au mieux dans le château, elle s’en voulait d’être là. Elle ne pouvait simplement pas attendre qu’il revienne de la guerre pour lui parler, peu importe de quoi ils parleraient. S’il devait lui arriver quelque chose, elle ne pourrait pas se pardonner.

« Je ne vous dérange pas ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administrateur
Futur Grand Roi


Parchemins : 936
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Chevalier/Prince

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
MessageSujet: Re: You must know, if you really have to go... Lun 9 Jan - 22:06


    Comment, une simple histoire de spectre en était venue à une telle extrémité ? Je me posais encore la question, néanmoins, je gardais à l'esprit qu'il ne fallait jamais prendre le peuple pour d'éternel idiots comme les seigneurs et rois avaient eu tendance à le faire à travers les siècles. Si mon père avait eu méfiance et pensé à une attaque ennemi, il n'en restait pas moins que la vérité était toujours plus complexe. Après avoir chassé le fantôme de cette femme, Ulric m'avait expliqué que les morts violentes entraînaient souvent ce genre de phénomène paranormal que peu de gens savaient comment s'en débarrasser. J'avais eu de la peine pour ces pauvres fermiers qui n'avaient rien demandé à personne et qui étaient passés sur le fil de la lame. Oh moins je savais aujourd'hui comment m'occuper de ce genre d'affaire. Bien que l'idée d'avoir un chasseur de sorcière en résidence permanente à Camelot m'avait effleuré l'esprit. Idée qu'il m'avait fallu chasser rapidement, car impossible à réaliser, les chasseurs n'étaient plus vraiment présent sur l'île depuis plusieurs années.

    Ce jour là, après un entrainement plus rude qu'à l'habitude, j'avais fini par retourner à mes appartements et mettre le nez dans les dernières affaires en date qui requerrait mon attention. Rien de bien passionnant en soi, mais ce devait être fait dans les délais imparti. Documents officiels après documents officiels, j'avais fini par m'accorder une pause. Posté à la fenêtre de ma chambre, j'observais l'horizon à travers les carreaux de verre qui déformaient le paysage. Difficile de croire que derrière les remparts de la cité ce tramaient quelque complots désobligeants envers le royaume des Cornouailles. Pourquoi était-il si compliqué de s'entendre les uns avec les autres sans avoir besoin de recourir à la force ? L'être humain était un animal bien difficile à suivre, qui m’écœurait parfois. Mais même un prince ou un roi n'y pouvait rien. Je me demandais si tout ça en valait la peine, s'il n'était pas mieux de revenir à des choses plus simple. Qu'importe, tout finirait dans la violence, le sang et à celui qui deviendrait le plus fort.

    Guenièvre venait d'entrer, me tirant de mes réflexions et de ma contemplation. Merlin nous laissa à la quiétude de la chambre. Il était vrai que depuis notre retour à Camelot, nous n'avions pas réellement eu le temps d'échanger le moindre mot. Sitôt j'étais allé faire le rapport à mon père qui avait déjà pris acte de mes observations pour mettre en place les premières défenses et préparer les troupes. Pour l'heure, rien n'avait encore été décidé, mais il avait bel et bien pris cela comme une déclaration de guerre. J'observais la jeune femme, décrochant mon premier véritable sourire de la journée. « Non » répondis-je tout simplement. Je fis les quelques pas qui me séparaient d'elle pour lui prendre les mains. « Que me vaut le plaisir de ta présence ici ? » demandai-je en notant l'air soucieux qu'elle arborait sans même s'en rendre peut-être compte. Dans le fond je me doutais un peu de la raison de sa présence, mais il était toujours plus poli de la laisser s'exprimer à cœur ouvert. Je prenais ainsi le temps de l'observer, chose que je n'avais pas pu faire depuis ce qui me semblait être une éternité.



TIME TO LIVE & HOPE ♠ « Tu es naturellement idiot ou tu t'entraine à le devenir? »
© Avatars by Brune & gifs by Tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administratrice
Future reine


Parchemins : 303
Date d'inscription : 09/03/2013
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Servante

Voir le profil de l'utilisateur http://huisclos.forums-gratuits.fr/
MessageSujet: Re: You must know, if you really have to go... Lun 9 Jan - 23:06

Il souriait. Le voir sourire était simplement une source de réconfort. Il ne s’agissait pas d’un faux sourire, ceux que l’on force pour rassurer l’autre. Non, il s’agissait d’un vrai sourire. Il était heureux de la voir, et rien que ça suffisait à faire plaisir à Guenièvre. Après tout, elle l’avait évité si longtemps qu’elle n’aurait pas été surprise qu’il soit fâché contre elle. Évidemment, le voyage s’était bien passé entre eux et donc, elle n’avait aucune raison de craindre qu’il lui en veuille. De toute façon, il pouvait très bien comprendre pourquoi. Bref, elle lui rendit son sourire aussi, incapable de faire autrement.

Arthur s’avança après lui avoir dit qu’elle ne le dérangeait pas, et vint lui prendre les mains. Les serrant dans les siennes, la servante se sentait comme si toute l’énergie qu’elle avait mis à l’éviter avait été pour rien. Elle venait de retomber en amour avec lui, sans jamais cessé de l’être. Quand il lui demanda par contre ce qu’elle venait faire là, le sourire de celle-ci s’effaça. Elle était inquiète pour lui, mais elle ne voulait pas le lui dire. Pas immédiatement en tout cas. Il fallait savoir faire les choses dans le bon ordre après tout. « Je suis venue voir comment vous alliez, avec tout ce qui se passe… » Elle serra un peu plus les mains d'Arthur, question de ne pas les perdre.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administrateur
Futur Grand Roi


Parchemins : 936
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Chevalier/Prince

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
MessageSujet: Re: You must know, if you really have to go... Ven 20 Jan - 10:36


    Il y avait quelque chose d'un peu curieux à se retrouver ici à deux. La chose n'était pas arrivée depuis si longtemps. Mais je n'allais pas jusqu'à dire que j'avais oublié la sensation que cela me procurait. Juste que mon cœur me disait que la dernière fois commençait à dater. Notre relation était si... étrange. Même près de moi, j'avais l'impression qu'elle était à des lieux d'ici. Une abyme si profonde que la franchir mettait l'un comme l'autre en périls. Je l'aimais, à n'en pas douter, mais elle ne serait jamais mienne. J'avais l'estomac noué sur cette simple pensée. « Il est vrai que la situation actuelle est compliquée, ce serait mentir que d'affirmer le contraire » dis-je avec calme, prenant un peu de recule sur les affaires passées. Mon esprit n'avait de cesse à repenser à tout ça. L'histoire tournait en boucle dans ma tête. Comment en étions nous arrivé là ? Ô je savais très bien comment malheureusement. Et même si pour l'heure le conseil de guerre n'était pas encore à l'ordre du jour, cela ne saurait tarder. Quelques heures, quelques jours... Ce n'était plus qu'une question de temps.

    « Et toi ? Nous n'avons pas tellement eu l'occasion de parler depuis notre retour de la frontière... C'était ton premier spectre de midi ? » demandai-je avec un air amusé. Valait mieux en rire qu'en pleurer après tout. Je la sentais me serrer un peu plus les mains, cherchant ce contact que nous nous étions interdit jusqu'alors. Malgré tout, cela avait été une aventure assez extraordinaire. Un spectre... Moi qui m'étais attendu à une bande de déserteurs ou de voleurs. Je sentis mon sourire s'intensifier sur cette simplement pensée. Si sur l'instant nous avions eu peur, à présent j'aurais bien ris de bon cœur en me souvenant de la tête de chacun. Oui, c'était assez drôle de s'en souvenir aujourd'hui.



TIME TO LIVE & HOPE ♠ « Tu es naturellement idiot ou tu t'entraine à le devenir? »
© Avatars by Brune & gifs by Tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administratrice
Future reine


Parchemins : 303
Date d'inscription : 09/03/2013
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Servante

Voir le profil de l'utilisateur http://huisclos.forums-gratuits.fr/
MessageSujet: Re: You must know, if you really have to go... Lun 6 Fév - 0:09

L’air soucieuse, elle serra ses mains, comme pour montrer que s’il n’allait pas bien, elle serait là. Elle n’avait pas besoin de lui dire, n’est-ce pas? Il est vrai qu’après tout ce temps qu’elle avait mis à l’éviter, il aurait pu croire le contraire. Après tout, elle n’avait pas été des plus présentes depuis le retour de Morgane, simplement parce que leur situation est difficile et qu’elle en souffre. L’idée qu’il en souffre aussi lui faisait du mal. Pourtant, à se tenir devant lui, mains dans les mains, elle se trouvait stupide d’avoir gardé ses distances.

Il lui confia alors que la situation actuelle de Camelot était compliquée. Elle n’osait même pas l’imaginer. L’acte de guerre que les soldats de Cenred avaient commis était une chose qu’Uther ne saurait tolérer, et il avait raison, sans doute. Après tout, des gens de son peuple ont été tués, des gens innocents… Elle fit un sourire et baissa les yeux, mais regarda de nouveau son regard quand il lui renvoya la question. « Bien honnêtement, j’ose espérer que c’était le dernier. » Elle échappa un rire. Il y avait un brin d’humour dans son ton, mais elle espérait très sincèrement ne pas avoir à croiser un spectre de nouveau dans sa vie. C’était bien trop d’émotion pour une personne.

En y pensant bien, Guenièvre avait beaucoup de peine pour le couple. Cette pauvre femme à qui on avait arraché la vie, et celle de son mari, n’avait pas su trouvé la paix après sa mort, au point de tuer un soldat et hanter le seul puit disponible pour le village à proximité. L’histoire de ce couple lui rappelait un peu la sienne avec Arthur. Après tout, ils ne pouvaient pas être ensemble. « Les pauvres. Tout ce qu’ils voulaient, c’était vivre leur vie ensemble. » De nouveau, elle serra les mains d’Arthur. Qui sait si la vie allait lui arracher Arthur une fois qu’il partirait en guerre avec la Mercie?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administrateur
Futur Grand Roi


Parchemins : 936
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Chevalier/Prince

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
MessageSujet: Re: You must know, if you really have to go... Lun 13 Fév - 19:20


    Je sentais son contact, ses mains dans les miennes. Une présence que j'avais un peu oublié. Il fallait avouer que mon esprit était ailleurs, je pensais avant tout à mon peuple. Là était le devoir d'un prince, penser aux autres avant de penser à soi. Et même actuellement, malgré sa présence et nos mains liées, j'avais le sentiment de ne pas être là. Ma vie passait au second plan. J'avais l'impression de devoir me contenter de jouer un rôle. Irrémédiablement, je m'éloignais de Guenièvre sans parvenir à l'atteindre, si proche et pourtant. J'observais celle qui faisait battre mon cœur. C'était quelque chose d'assez étrange que je n'avais jamais expérimenté jusqu'alors. Aussi, je finis par relâcher l'étreinte qui nous liait. Avec délicatesse, je lui caressais la joue pour observer son visage et lui adressait un sourire léger.

    Mais je décidais de m'éloigner d'elle pour regagner la fenêtre qui donnait sur la cour de la citadelle. Là, mon regard se plongea de nouveau sur l'animation qui régnait en bas. Je ne pouvais m'empêcher de penser à ce à quoi nous allions devoir faire face. J'avais besoin de mettre les choses à plat, de savoir quelles étaient nos cartes et comment les jouer. Il fallait également mesurer les actes de mon père qui avait toujours été prompte à s'agacer et s'emporter. Il avait à cœur de prouver la puissance des Cornouailles, parfois au détriment d'une bonne stratégie. On ne pouvait pas s'attaquer à la Mercie aussi facilement. « Malheureusement, c'est le cas de beaucoup de monde sur cette terre, les dieux m'en sont témoins» dis-je en arborant une mine pensive. Là était la vérité de cette vie, une injustice permanente qu'aucune loi ne pouvait régir. Je reportais mon attention sur Guenièvre pour l'observer. Je ne savais que dire, que faire et pourquoi le faire. Cette aventure nous avait plus éloigné que je ne le pensais, sans que je comprenne pourquoi. Nous avions chacun notre place et celles-ci ne pouvaient s'accorder ensemble. Une tristesse en mon fort intérieur qu'il me fallait mettre de côté.



TIME TO LIVE & HOPE ♠ « Tu es naturellement idiot ou tu t'entraine à le devenir? »
© Avatars by Brune & gifs by Tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administratrice
Future reine


Parchemins : 303
Date d'inscription : 09/03/2013
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Servante

Voir le profil de l'utilisateur http://huisclos.forums-gratuits.fr/
MessageSujet: Re: You must know, if you really have to go... Aujourd'hui à 3:00

Relâchant l’étreinte qu’ils partageaient, Arthur leva sa main doucement pour caresser la joue de la servant qui se tenait devant lui, inquiète. Quand il lui offrit un sourire, Guenièvre lui en offrit un en retour. Il avait un beau sourire, et elle était heureuse que celui-là ne lui soit destiné qu’à elle. Malheureusement, ce sourire ne figea pas sur le visage du prince qui s’éloigna d’elle pour retourner à sa fenêtre.

Il réfléchissait. Il pensait à sa position, son devoir, leur relation, s’inquiétait des événements à venir. Elle, de son côté, s’inquiétait pour lui. Le voir partir l’effrayait, bien qu’elle sût qu’il ne partait jamais sans être bien entouré. Personne n’était invincible, et Cenred avait sûrement bien des ressources, ressources qu’Uther n’avait probablement pas. « Malheureusement, c'est le cas de beaucoup de monde sur cette terre, les dieux m'en sont témoins. » Lui aussi souffrait de leur éloignement.

Quand il reposa son regard sur elle, Guenièvre ne sut quoi lui dire. En fait, elle savait ce qu’elle voulait lui crier, mais il s’agissait de mot qu’Arthur connaissait déjà, des mots qu’elle ne pouvait prononcer quand elle le voulait, mais qui restaient dans son cœur à jamais. Doucement, elle approcha et regarda par la fenêtre avec lui. Il y avait plus de soldats qu’à l’habitude dans la cour. La sécurité était renforcée? Uther s’attendait-il à une attaque si tôt ? Inspirant profondément, Guenièvre trouva quoi dire à son prince.

« Arthur, si vous devez partir éventuellement, sachez que je serai ici à attendre votre retour. » Elle tourna enfin la tête vers lui, caressant du dos de ses doigts la joue d'Arthur. « Quoi qu’il arrive, soyez prudent. »


Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: You must know, if you really have to go...

Revenir en haut Aller en bas

You must know, if you really have to go...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Land of Myth :: Albion :: Cornouailles :: Camelot :: Le Château :: L'intérieur :: Appartements Royaux-