AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
De nombreux PVs et Scénarios vous attendent !
Nous attendons avec impatience la venue de personnages comme
Bohort l'Essillié, Adalric, ou encore Lancelot !
Bonjour Invité, Land Of Myth a réouvert ses portes,
alors rejoins nous sur le forum pour vivre de grandes aventures !
Land Of Myth est un forum basé sur la Légende du Roi Arthur
et des Chevaliers de la Table Ronde
.
Le contexte se déroule au VIe siècle. De nombreuses informations sur le Haut Moyen Age
et la Féodalité sont à votre disposition pour la création de votre personnage.
Oyez braves gens !
Les seigneurs de Land Of Myth vous annoncent la venue du Tableau d'affichage !
Vous y retrouverez bon nombre de quêtes avec des pièces d'or à la clé !
Découvrez la liste des Rois & Royaumes d'Albion.
Les rois et reines ne sont pas jouables, merci de ne pas vous inscrire avec
le pseudo d'une des têtes couronnées de l'île.
Veuillez noter que nous sommes en l'an 510.
Référez-vous à la chronologie des événements pour bien vous
situer dans le temps !

Partagez | 
 

 Le royaume des mensonges » Merlin [terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Administrateur
Futur Grand Roi
Parchemins : 1001
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Chevalier/Prince

Grimoire
Niveau: 2
expérience:
349/500  (349/500)

MessageSujet: Le royaume des mensonges » Merlin [terminé]   Jeu 24 Mai - 14:33

Le royaume des mensonges

Petites informations
Année où se déroule ce sujet : 510
Mois et année où se déroule ce sujet : Octobre
Les participants : Arthur & Merlin

J'étais en proie au doute, à l'incertitude. Où cette guerre nous avait-elle mené ? Tôt ou tard en serions nous arrivés là ? Le mal aurait-il attendu que je m'éloigne de Camelot quoi qu'il arrive pour frapper dans le dos ? Je ne pouvais m'empêcher de croire que les complots étaient toujours allés bon train dans l'ombre, qu'on ne pouvait lutter contre ces forces qui s'échinaient à vouloir retourner les pouvoirs. C'était un nid de serpents, qu'on y mette la main ou non, ils venaient vous mordre dès que vous aviez le regard tourné ailleurs. Il n'était pas temps de regretter notre victoire sur Cenred, c'était une chose que personne n'aurait imaginé il y avait quelques années encore. Aujourd'hui c'était chose faite et malgré les quelques maigres poches de résistances rencontrées par l'armée d'occupation, la Mercie était sous mon pouvoir. Il me fallait à présent fédérer tout une population, récupérer à moi ce qui restait des soldats de l'armée de Cenred. La tâche était ardu, effrayante tant il fallait aussi penser à Camelot à présent aux mains de Morgane...

Sur ces pensées, j'avais demandé à Merlin de me retrouver au sommet du donjon, là où nous avions une vue incroyable sur le paysage environnant. L'horizon était toujours étouffé par la grisaille de l'automne, mais c'était pour moi un détail qui évoquait la couleur de mon esprit. Les yeux plongés dans le vide, je n'avais de cesse de réfléchir, de cogiter sans parvenir à trouver de solution tant qu'il y avait à faire ici et maintenant. Je ne pouvais pas m'effondrer, j'avais besoin de réponses, de savoir, de comprendre les tenants et les aboutissants de toute cette histoire, ce qui nous avait conduit à en arriver là. J'entendis des pas derrière moi, une démarche que je reconnaissais bien là avec les années. J'aurais voulu esquisser un sourire à l'idée de pouvoir converser avec quelqu'un qui m'était familier, mais je n'en avais pas la force. Aussi je détournais mon attention de l'horizon pour tourner la tête en direction de celui qui m'avait rejoint. Dans l'une de mes mains, la lettre que Guenièvre était parvenue à m'envoyer il y a peu.



TIME TO LIVE & HOPE « Tu es naturellement idiot ou tu t'entraine à le devenir? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
avatar

Administrateur
Grand Magicien
Parchemins : 756
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Serviteur/Valet


The last dragonlord


Grimoire
Niveau: 2
expérience:
313/500  (313/500)

MessageSujet: Re: Le royaume des mensonges » Merlin [terminé]   Dim 27 Mai - 18:08
Nouveau décor, nouvelle maison, nouvelles habitudes. Arthur était monté sur le trône de Mercie après l’avoir conquise et beaucoup avait été fait, et restait à faire. Pour Merlin, la tâche n’était pas aussi difficile, mais le poids sur ses épaules n’était pas moindre. Gaius, Guenièvre, ses amis. Tout le monde était prisonnier à Camelot, et il s’en voulait énormément de n’avoir rien fait. Au moins, si Guenièvre allait bien, Gaius était sans doute bien aussi, ce qui le rassurait. Mais tout restait à faire. Réclamer le trône n’allait pas être chose simple pour son maître. Pour autant qu’Arthur savait, il n’avait pas la magie de son côté pour se battre contre Morgane. Évidemment, c’était tentant de lui dire le contraire, mais Merlin craignait qu’Arthur ne soit toujours pas prêt à l’entendre. La magie devait sans doute lui paraître encore plus perfide que jamais, maintenant qu’elle avait corrompu le coeur de Morgane et pris sa couronne.

Bref, comme Arthur l’attendait, Merlin s’est empressé d’aller rejoindre son roi au sommet du donjon. Quand il le vit, la lettre de Guenièvre en main, Merlin eut un pincement au coeur. Lui aussi trouvait la situation difficile, mais la seule chose qu’il pouvait faire était de rester auprès d’Arthur et attendre ses ordres, car c’était lui le plus important. S’il n’avait pas eu la mission de veiller sur lui, le futur grand roi d’Albion toute entière, il serait probablement déjà à Camelot en train de sortir Morgane du royaume. Malheureusement, il avait les mains liées. « Arthur… » Vu l’état dans lequel l’héritier légitime d’Uther était, Merlin se doutait qu’il avait surtout besoin d’un ami, plus que d’un valet. C'est pourquoi il avait prit une approche plus familière que cérémoniale. S’il y avait bien quelque chose qui n’avait pas changé dans sa vie, qui restait toujours là, toujours le même, malgré tout, c’était bien Merlin. « Je suis persuadé qu’ils vont bien. » Sans trop savoir si son ami avait besoin de l’entendre, Merlin avait préféré le lui dire, pointant la lettre de Guenièvre. Il parlait évidemment de son peuple, ses amis, ses hommes, tous ceux qu’Arthur gardait dans son coeur, surtout Guenièvre. « Vous vouliez me voir ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Administrateur
Futur Grand Roi
Parchemins : 1001
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Chevalier/Prince

Grimoire
Niveau: 2
expérience:
349/500  (349/500)

MessageSujet: Re: Le royaume des mensonges » Merlin [terminé]   Mar 26 Juin - 12:04

J'avais lu et relu cette lettre qui confirmait les dires de Cenred. Nous aurions dû le voir venir... Oui nous aurions dû. Mais rien n'avait laissé présager un cas de figure pareil. Une trahison terrible qui me ramenait au doute, au sentiment étrange qu'il était difficile d'accorder sa confiance à n'importe qui. Pourtant... les plus loyaux m'avaient suivis jusqu'ici pour parvenir à réaliser ce plan risqué et inattendu. A mon plus grand étonnement il avait fonctionné, mais à présent il fallait payer le contre coup de cette attaque sournoise. Je me posais la question à savoir si je regrettais d'avoir agis sur cette décision. A mon sens, elle nous avait permis d'éviter de lourdes pertes qui auraient pu se répercuter sur les peuples de nos deux royaumes. C'était un moindre mal. A présent, il fallait penser à la suite, comment continuer à protéger deux peuples contre une nouvelle menace qui risquait de ne pas faire cas des vies humaines ?

Je pensais également à tous ceux que nous avions laissé derrière nous... Mon père, Guenièvre et même Gaius. Il fallait faire en sorte que les choses se passent au mieux tout en sachant qu'on ne pourrait probablement pas y arriver sans perte et fracas. Mon regard se perdait sur le visage de Merlin, je ne savais pas quelle tête je pouvais bien avoir. Sans doute fatigué, soucis. Mon ami eu les premiers mots, comme s'il lisait dans mes pensées. En un sens, il n'était pas compliqué de savoir et comprendre ce qui pouvait m'occuper l'esprit à cette heure. Je gardais pourtant la tête froid, il n'était pas temps de céder à la panique, pas maintenant.

- Oui, répondis-je simplement dans un premier temps. Qu'est-ce que tu sais sur tout ce qui a pu se tramer à la cour avant notre départ de Camelot ?

J'avais besoin de savoir, c'était vitale. Merlin était peut-être mon ami, mais en tant que valet il avait également des devoirs. Je ne pouvais pas lui en vouloir de parfois préférer omettre certains détails pour me ménager, mais nous n'étions plus dans notre royaume et l'heure n'était pas à la délicatesse. Je pouvais très bien envoyer des espions à Camelot, mais ils ne parviendraient sans doute pas à mettre la main sur toutes les informations nécessaires à un futur projet de reconquête. Et la nuit de notre arrivée à Northampton, Merlin m'avait laissé comprendre qu'il avait eu des doutes sur Morgane et qu'aujourd'hui ils étaient fondé.



TIME TO LIVE & HOPE « Tu es naturellement idiot ou tu t'entraine à le devenir? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
avatar

Administrateur
Grand Magicien
Parchemins : 756
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Serviteur/Valet


The last dragonlord


Grimoire
Niveau: 2
expérience:
313/500  (313/500)

MessageSujet: Re: Le royaume des mensonges » Merlin [terminé]   Jeu 28 Juin - 1:51
Merlin savait très bien pourquoi il était là, et il ne savait pas comment appréhender cette conversation. D’un côté, il savait que de dire à Arthur tout ce qu’il savait au sujet de Morgane allait le soulager d’un poids énorme sur ses épaules. C’était une chose de garder le secret au sujet de ses pouvoirs, mais c’en était un autre de lui cacher des informations qui, au final, coûtent très chères. Camelot en payait le prix fort. Pourtant, il savait tout à fait qu’Arthur ne l’aurait jamais cru s’il lui avait dit que Morgane utilisait la magie et planifiait un coup d’état. Il avait été élevé avec elle. Il connaissait le coeur de celle-ci. Du moins, il connaissait le coeur qu’elle avait avant que Morgause ne fasse apparition dans sa vie. Ce poison qui a tout détruit de la gentille dame qu’elle était…

Arthur ne perdit donc pas de temps à lui poser LA question. Que savait-il ? Il en savait beaucoup. Beaucoup trop. Il savait beaucoup de choses qu’Arthur ignorait et devait continuer d’ignorer. Malheureusement, cette conversation allait sans aucun doute confirmer les doutes d’Arthur - s’il en avait - concernant la magie, à savoir si la magie corrompt ou non le coeur des hommes. La réponse était négative, mais il était sans doute impossible pour qu’Arthur croit ça.

« Comment dire… » Il y avait tant de choses à dire. Simplement lui dire que Morgane était sa soeur et qu’elle utilisait la magie n’était pas assez. Ces évidences allaient soulever d’autres questions, bien évidemment. « Il y a beaucoup de choses que vous ignorez Arthur, à commencer par Dame Morgane. » Un soupire sortit de sa bouche. C’était difficile à expliquer, et surtout de savoir par où commencer. « Déjà, je dois avouer que je savais que Dame Morgane était notre ennemie. » Visiblement, il n’était pas fier de lui dévoiler une telle chose. Merlin n’en menait pas large. « Arthur, vous… » Il soupira. « Vous vous souvenez quand Morgane était dans le coma et que Gaius disait qu’il n’y avait rien à faire pour la sauver? J’étais dans ma chambre quand le roi est entré pour la visiter, et je l’ai entendu faire une confidence à Gaius, malgré moi. Dame Morgane est votre soeur. Et Morgause est la sienne. » Il préféra s’arrêter là. C’était déjà beaucoup à digérer, surtout pour le commencement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Administrateur
Futur Grand Roi
Parchemins : 1001
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Chevalier/Prince

Grimoire
Niveau: 2
expérience:
349/500  (349/500)

MessageSujet: Re: Le royaume des mensonges » Merlin [terminé]   Dim 22 Juil - 16:28

Etre prince ne signifiait pas que j'étais omniscient, il m'était impossible - tout comme à mon père - de savoir ce qui se tramait entre les murs de Camelot comme à la cour des autres royaumes. Nous n'étions que des hommes et faisions au mieux pour savoir et maîtriser les informations car elles étaient précieuses pour garder le contrôle sur une situation. Hélas, je devais reconnaître que j'aurais aimé tout savoir de ce qui se passait sous mon nez. Peut-être qu'une part de moi ne voulait pas voir ? Ou bien étais-je trop naïf pour croire que les traîtres régnaient à la cour ? Sans doute un peu des deux. Je devais pourtant repousser le sentiment de culpabilité qui cherchait à m'envahir depuis que j'avais appris que Morgane et Morgause s'étaient emparé de Camelot avec ruse et perfidie.

Sans un mot, je laissais Merlin me répondre. Je n'avais pas la force et l'envie de faire le moindre commentaire, j'avais surtout besoin de réponses, de comprendre. Avoir suffisamment de matière pour pouvoir établir de nouvelles stratégies. Pourtant, chaque chose qu'il me disait sonnait comme un aveu, un coup au cœur. Il me fallait encaisser cette vérité car je n'avais d'autres raisons que de croire ce qu'il me disait. Même si je n'avais pas envie de le croire, que mon esprit repoussait férocement le fait que Morgane... Était ma sœur. Je serrais le poing avec l'espoir que ce geste m'aide à mieux gérer mes émotions. J'avais envie de hurler, de frapper le premier venu, d'aller incendier Cenred et de le donner en pâture à la princesse calédonienne.

Je me sentais trahis, poignardé au cœur. J'avais peur aussi, peur pour mon père, Guenièvre... Le peuple de Camelot. J'avais envie de tuer cette sorcière de Morgause, de lui arracher le cœur de sa poitrine et le lui mettre sous les yeux. Voir la vie la quitter, rendre son dernier souffle. Mais ça ne me rendrait pas le passé et la confiance que j'avais pu avoir pour Morgane. Quand bien même nous n'avions jamais été les meilleurs amis du monde, elle m'avait toujours été proche. Et mon père... pourquoi nous avoir caché ce lien de filiation ? Qui avait-il de mal à ce qu'elle soit ma sœur quand bien même elle était mon aînée ? J'aurais souhaité lui poser bien des questions à se propos mais j'avais peur de ne jamais pouvoir le faire.

- Depuis quand sais-tu que Morgane complotait contre nous ? demandais-je, depuis quand savait-il que Camelot était en danger ?

Une part de moi lui en voulait de ne m'avoir rien dit. Mais je comprenais bien qu'en sa qualité de simple valet, ça parole ne valait rien contre celle de Morgane ou de mon père. Si je m'étais fié à son jugement et que la situation s'était retournée contre nous, il aurait sans doute été exécuté pour complot. Aussi il me fallait passer outre ce sentiment désagréable qui me criait d'occir mon ami pour avoir garder le silence si longtemps, car à présent nous en payons le prix.

- Camelot est-il trop corrompu pour être sauvé ou bien avons nous encore un espoir de le récupérer ?



TIME TO LIVE & HOPE « Tu es naturellement idiot ou tu t'entraine à le devenir? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
avatar

Administrateur
Grand Magicien
Parchemins : 756
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Serviteur/Valet


The last dragonlord


Grimoire
Niveau: 2
expérience:
313/500  (313/500)

MessageSujet: Re: Le royaume des mensonges » Merlin [terminé]   Mer 1 Aoû - 3:06
Lui avouer qu’il savait que Morgane était une ennemie déjà quand ils ont quittés Camelot n’avait pas été facile. Arthur avait toutes les raisons du monde de le considérer comme un traitre. Bien qu’il avait de bonnes raisons de ne rien dire, vu son modeste rang. Il s’en voulait lui-même de n’avoir rien pu faire. Il s’en voulait déjà pour cette situation, se disant que s’il avait aidé Morgane au lieu de la repousser comme il l’avait fait, s’il avait été honnête avec elle, les choses auraient peut-être été différentes aujourd’hui. Ça pourtant, il ne pouvait le dire à Arthur, car ça dévoilerait sa propre nature et il ne pouvait se permettre ce luxe. Pas aujourd’hui. Pas avant longtemps, car désormais, l’opinion d’Arthur au sujet de la magie devait être encore plus biaisée.

La mine basse, Merlin n’en menait pas large devant son roi. Enfin, le nouveau roi de Mercie. Bien qu’il le sente agacé par ses aveux, Arthur sembla rester calme face à son valet, ne lui faisant aucun reproche. À dire vrai, peut-être que Merlin aurait voulu ces reproches. Peut-être que ça aurait défoulé un peu le prince et il aurait retrouvé un peu le moral, du moins suffisamment pour se motiver à sauver son royaume.

« Depuis quand sais-tu que Morgane complotait contre nous ? » C’était une question totalement légitime, et Merlin baissa les yeux légèrement pour réfléchir. Il savait qu’elle était destinée à trahir la couronne depuis peu de temps après son arrivée, mais il avait toujours refusé d’y croire. Il ne pouvait pas non plus dire ça à Arthur. Non, en ce temps, elle avait une chance d’être sauvée de la manipulation de Morgause. « Depuis son retour à Camelot, après sa disparition d’un an. » Merlin soupira alors. « Je ne pouvais rien dire, pardonnez-moi. J’avais les mains liées. » Non pas seulement par le fait qu’il n’était qu’un pauvre serviteur, mais surtout par le fait qu’Uther lui aurait fait couper la tête s’il avait su que Merlin avait empoisonné Morgane. C’était cependant un détail qu’il pouvait expliquer à Arthur s’il lui demandait pourquoi. Pour l’instant, il décida de garder le détail pour lui. « Je suis désolé. » C’était la moindre des choses, après tout. Évidemment, le prince était agacé. C’était compréhensible.

« Camelot est-il trop corrompu pour être sauvé ou bien avons nous encore un espoir de le récupérer ? » À ces mots, Merlin sourit légèrement, très légèrement. Si son regard avait exprimé de la honte, ils témoignaient maintenant sa détermination. « Trois personnes. Seules trois personnes sont présentement vos ennemis. Morgane, Morgause et votre oncle, sir Agravain. Tout le reste vous restera toujours fidèle. Je n’en ai pas le moindre doute. » Son sourire s’agrandit. « On a toutes les chances de notre côté pour nous permettre de gagner. Votre armée est puissante. Vous avez les pictes parmi vos rangs. Nous connaissons le château encore mieux que Morgane ne le connaîtra jamais. Elles ont de la magie, certes, mais ça ne nous a jamais arrêté avant de brandir l’épée pour ce qui est bon et juste. Et vous avez toujours remporté les batailles jusqu'à présent. » Merlin hoche la tête alors. « Oui, Arthur, nous pouvons récupérer Camelot. Et vous ne serez pas seul pour le faire. » Ses paroles avaient-elles eue pour but de motiver le prince? En tout cas, ça avait motivé Merlin. Si Arthur décidait de baisser les bras, il n’allait pas le laisser faire. C’était ça, son rôle, non? Ça, et lui prendre la tête une fois de temps en temps, non?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Administrateur
Futur Grand Roi
Parchemins : 1001
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Chevalier/Prince

Grimoire
Niveau: 2
expérience:
349/500  (349/500)

MessageSujet: Re: Le royaume des mensonges » Merlin [terminé]   Lun 13 Aoû - 14:41

Au loin sur l'horizon, le temps semblait tourner à l'orage. Le vent s'était levé en apportant avec lui une vague de fraîcheur désagréable. Un frisson me parcouru l'échine mais je tentais de le réprimer, j'avais bien assez à penser pour que la nature s'en mêle aussi. Mon attention restait donc porter sur Merlin malgré la caresse de l'automne. J'entendais sa réponse même si elle était bien loin de me plaire. Qu'importe, tout dans cette situation avait de quoi me déplaire. Morgane était donc notre ennemie depuis si longtemps et nous n'avions rien vu ? Voilà qui faisait d'elle une adversaire à ne pas sous-estimer.

Quand à savoir si Camelot était corrompu, la réponse de Merlin me rassura quelque peu. Pour l'heure, nous n'avions à nous méfier que de trois personnes. C'était une bonne chose, toujours mieux que d'avoir tout un royaume à combattre. Je voyais une étincelle briller dans le regard de mon ami à mesure qu'il exposait ses idées, il avait le ferme espoir que tout n'était pas perdu, que nous avions encore des cartes à jouer. Je ne savais s'il s'agissait de clairvoyance ou de naïveté. En cet instant, j'aurais souhaiter partager son espoir, mais il me fallait être pragmatique. Nous ne pouvions foncer tête baisser dans le moindre piège. Il allait nous falloir trouver les traîtres qui pouvaient potentiellement se trouver dans nos rangs, tordre le coup en espion et ainsi empêcher Morgane et Morgause de savoir ce qu'il était entrain de se tramer dans notre camp.

Lentement, je tournais à nouveau le dos à Merlin pour regarder le paysage au loin. Le vent venait soulever les fanions de la cité lové aux pieds de la citadelle de Northampton. Les étendards aux couleurs des Pendragons ondulaient fièrement dans l'air.

- Nos ennemis sont aussi nombreux que nos alliés, répondis-je dans un premier temps. Je ne ferais pas deux fois la même erreur et je sais à présent que je peux me fier à ton sens du jugement.

En contrebas, j'observais les allés et venus de mes hommes d'armes qui s'affairaient à leurs tâches. Parfois une poule venait croiser leur chemin, les obligeant à faire un détour ou un écart pour éviter de marcher sur le gallinacé.

- Pour le moment il n'y a qu'à toi que je peux faire confiance, dis-je en tournant la tête pour poser mon regard sur lui. Je veux que tu fasse le tour de nos alliés et de mes hommes et que tu vois qui est encore digne de confiance. Je ne permettrai pas qu'on nous coupe l'herbe sous le pied et qu'une tentative pour reprendre Camelot se transforme en bain de sang.



TIME TO LIVE & HOPE « Tu es naturellement idiot ou tu t'entraine à le devenir? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
avatar

Administrateur
Grand Magicien
Parchemins : 756
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Serviteur/Valet


The last dragonlord


Grimoire
Niveau: 2
expérience:
313/500  (313/500)

MessageSujet: Re: Le royaume des mensonges » Merlin [terminé]   Mer 29 Aoû - 3:46
Merlin n’en voulait pas à Arthur de douter. C’était les membres de sa propre famille qui se retournait contre lui, qui le poignardait dans le dos. Si Gaius ou Hunith devait trahir Merlin de la sorte, le magicien ne saurait pas du tout comment réagir. Il serait probablement anéanti. Arthur était fort. Il avait simplement besoin qu’on lui rappelle, et Merlin était là pour ça. Non pas parce qu’Arthur était son maître et qu’il valait mieux que Merlin sache lui dire ce qu’il voulait entendre. Non. Merlin était là pour lui rappeler qu’il était fort parce qu’il était son ami. Depuis l’arrivée de Merlin à Camelot, il a été de toutes les batailles avec Arthur, et celle-là n’en était qu’une parmi tant d’autre. Il était évident que le prince se sentait abattu à ce moment, et c’était le devoir de Merlin de l’aider à remonter la pente. Ils avaient trop à perdre pour ne pas au moins essayer.

De toute façon, sans qu’Arthur le sache, Merlin avait plus d’un tour dans son sac. Connaissant Morgane, s’ils devaient échouer et qu’Arthur venait à être capturer, celle-ci ne le tuerait pas tout de suite, question de bien savourer le fait de l’enfermer dans les cachots et le laisser pourrir là pour qu’il accuse son échec avec lâcheté. Ce que Morgane ignore, ce que tout le monde ignore, c’est que Merlin est le plus grand atout du prince. Merlin était malin et s’il n’avait pas passé un an à étudier la magie noire avec une prêtresse de l’ancienne religion, il était certainement capable de contrer les plans des deux soeurs sans trop de blessures. Morgane n’était qu’une ennemie parmi d’autres qu’ils avaient déjà combattus.

Arthur annonça au valet qu’il n’y avait qu’en lui qu’il pouvait avoir confiance pour le moment. Bien qu’il soit touché, Merlin ne croyait pas la même chose. Il connaissait déjà les alliés de son maître, mais il comprenait pourquoi il préférait qu’il enquête. S’approchant de lui, Merlin regarda en contrebas aussi pour voir le poulet imposer sa présence aux chevaliers. C’était assez amusant à regarder à vrai dire, mais il s’abstint de tout commentaire. Il regarda Arthur une fois qu’il eut terminé de lui énoncer sa requête, et hocha la tête. « Ça ne devrait pas prendre trop de temps. Je sais déjà par où commencer. »

La princesse picte fut sa première pensée. Depuis leur discussion durant leur quête d’herbes pour Gaius, Merlin avait confiance en elle. Si elle utilisait la magie, elle le faisait pour Uther et pour honorer l’alliance entre ce dernier et le roi de Calédonie. Et comme elle était au courant des pouvoirs de Merlin désormais, il souhaitait unir ses forces avec elle pour qu’ils s’assurent une réussite. Ensuite, il irait sans l’ombre d’un doute demander l’aide de Gauvain pour cerner les autres. Après tout, Gauvain était sans aucun doute un allié, mais aussi un ami, et il était également un joyeu luron avec qui il serait facile de juger qui était de confiance et qui ne l’était pas… À la taverne, pourquoi pas ? En attendant... « Arthur, inutile de vous demander de vous abstenir de répondre à la lettre de Guenièvre, n'est-ce pas? » C'était une évidence, mais connaissant les sentiments d'Arthur à l'égard de son amie, il préférait seulement s'en assurer. Après tout, lui-même rêvait de contacter Vivianne sans arrêt pour s'assurer qu'elle va bien. Il ne peut que comprendre ce sentiment. Évidemment, Arthur était raisonnable et savait prendre les bonnes décisions sans se hâter à les prendre, mais il préférait seulement s'en assurer. « Y a-t-il autre chose que je puisse faire pour vous? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Administrateur
Futur Grand Roi
Parchemins : 1001
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Chevalier/Prince

Grimoire
Niveau: 2
expérience:
349/500  (349/500)

MessageSujet: Re: Le royaume des mensonges » Merlin [terminé]   Mer 12 Sep - 18:44

Je hochais la tête en guise de réponse lorsque Merlin m'annonça que cela ne devrait pas prendre trop de temps. C'était une bonne chose, du moins il fallait l'espérer. Je ne pouvais pas croire qu'il existe bon nombre de traîtres dans nos rangs, sinon ils nous auraient trahis sitôt que Morgane et Morgause avaient pris Camelot. Mais je savais s'il fallait me réjouir ou non. Je préférais rester méfiant, sentant le scepticisme qui régnait en maître dans mon esprit. Suite à quoi il parlait de la lettre de Guenièvre, indiquant qu'il n'était pas conseillé d'y répondre. Bien sûr que je le savais, pour qui me prenait-il ? J'étais peut-être inquiet mais pas fou. Sa phrase eut le don de m'agacer légèrement, pour ne pas dire beaucoup. Je fronçais les sourcils pour montrer que ça remarque coulait de source.

- Evidemment, répondis-je ne serrant les dents, le don légèrement cassant.

Quand bien même j'aurais voulu lui dire quoi que ce soit, en ma qualité d'homme de guerre je savais qu'il ne convenait pas de jouer à ce genre de jeu. Aussi je ne savais pas vraiment ce qui m'agaçait dans les paroles de Merlin... Peut-être le fait que je n'avais pas besoin d'entendre ça à haute voix alors même qu'il pensait bien faire. Je le savais bon sang, j'étais bien assez frustré comme ça.

- Non, il n'y a rien de plus à ajouter, tu peux disposer, dis-je en continuant de regarder la cour en contre-bas du rempart.

J'avais à présent besoin d'être seul, je n'avais plus envie de voir qui que ce soit, cette situation était déjà bien assez compliqué pour qu'on vienne à me rappeler que j'étais dans l'incapacité momentané de venir en aide aux gens qui m'étaient les plus chers. Il n'était pas temps que je me laisser aller à ma colère même si j'avais une envie folle de hurler et de passer tout ce que je pouvais sous le fil de ma lame. J'avais besoin d'un exutoire mais je ne savais pas encore lequel.



TIME TO LIVE & HOPE « Tu es naturellement idiot ou tu t'entraine à le devenir? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
avatar

Administrateur
Grand Magicien
Parchemins : 756
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Serviteur/Valet


The last dragonlord


Grimoire
Niveau: 2
expérience:
313/500  (313/500)

MessageSujet: Re: Le royaume des mensonges » Merlin [terminé]   Ven 5 Oct - 5:13
Évidemment, il était irrité. C’était tout à fait normal. Merlin avait manqué de délicatesse en lui parlant de Guenièvre. Lui aussi était inquiet pour elle. Elle était son amie et s’il devait lui arriver quoi que ce soit pendant leur absence, Merlin aussi la pleurerait. Connaissant les sentiments d’Arthur, il pouvait très bien imaginer ce qu’il devait ressentir. De son côté aussi, il avait Freya… Vivianne… Elle aussi était à la cour, bien au milieu de tout ça. Certes, était-elle sans doute moins impliquée que Guenièvre, mais c’était difficile de savoir que la personne que l’on aime est sans doute en danger. Vivianne avait la chance de ne pas être détestée par Morgane. Guenièvre, elle, représentait une menace, avec Arthur.

Merlin avait donc cessé de parler pendant quelques secondes. Quand il posa sa dernière question, il espérait en fait qu’Arthur lui demande quelque chose, quoi que ce soit, qui puisse l’aider à se sentir mieux. Mais il savait trop bien que rien ne l’aiderait. Il avait besoin de se retrouver seul, comme tant d’autres fois avant, pour se calmer et fait le tri dans sa tête. Merlin fit donc un hochement de tête, même si Arthur ne le regardait pas. « Bien. Faites-le moi savoir si vous avez besoin de moi. »

Sur ces mots, Merlin quitta donc commencer ce qu’Arthur lui avait demandé. Comme prévu, il alla voir Athala en tout premier, lui expliquant sa conversation avec Arthur en toute intimité. Il lui faisait confiance et savait qu’il allait pouvoir compter sur elle et ses hommes le moment venu. Quand il termina son entretien avec elle, il se dirigea systématiquement vers la taverne, passant sous la fenêtre par laquelle regardait Arthur avant qu’il ne le laisse. Pourquoi la taverne? Parce qu’il cherchait Gauvain et qu’il pensait automatiquement le trouver à cet endroit.

Merlin prit près de deux semaines à s’assurer de l’allégeance des hommes d’Arthur. Certains étaient peut-être un peu moins fidèles, mais selon son rapport à Arthur, ils feraient sans doute l’affaire. Le valet n’omis pas de lui faire part des rumeurs qui couraient dans la ville basse, comme quoi la défaite de Cenred donnait un peu d’espoir au peuple de voir leur royaume changer pour devenir semblable à la Cornouailles. Ces derniers détails au sujet du peuple, cependant, il s’assura d’être seul avec lui pour les lui dévoiler, question de l’encourager.

Restait à savoir une seule chose : Si Arthur quittait la Mercie pour reprendre ce qui lui revient de droit, qui restera à la tête de la Mercie pendant son absence ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le royaume des mensonges » Merlin [terminé]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Le royaume des mensonges » Merlin [terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Royaume des Souvenirs [Terminée]
» Je reviens parmi les vivants ~ Le temps des mensonges est terminé
» Le Royaume perdu d'Arnor
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Land of Myth :: Albion :: Mercie-
Sauter vers: