AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
De nombreux PVs et Scénarios vous attendent !
Nous attendons avec impatience la venue de personnages comme
Bohort l'Essillié, Adalric, ou encore Lancelot !
Bonjour Invité, Land Of Myth a réouvert ses portes,
alors rejoins nous sur le forum pour vivre de grandes aventures !
Land Of Myth est un forum basé sur la Légende du Roi Arthur
et des Chevaliers de la Table Ronde
.
Le contexte se déroule au VIe siècle. De nombreuses informations sur le Haut Moyen Age
et la Féodalité sont à votre disposition pour la création de votre personnage.
Oyez braves gens !
Les seigneurs de Land Of Myth vous annoncent la venue du Tableau d'affichage !
Vous y retrouverez bon nombre de quêtes avec des pièces d'or à la clé !
Découvrez la liste des Rois & Royaumes d'Albion.
Les rois et reines ne sont pas jouables, merci de ne pas vous inscrire avec
le pseudo d'une des têtes couronnées de l'île.
Veuillez noter que nous sommes en l'an 510.
Référez-vous à la chronologie des événements pour bien vous
situer dans le temps !

Partagez | 
 

 Sonnante et trébuchante » Mordred

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Administrateur
Mercenaire
Parchemins : 209
Date d'inscription : 04/09/2015
Royaume : Kent
Métier/Rang : Mercenaire

Grimoire
Niveau: 2
expérience:
119/500  (119/500)

MessageSujet: Sonnante et trébuchante » Mordred   Lun 14 Jan - 14:08


Sonnante et trébuchante

Petites informations
Année où se déroule ce sujet : 510
Mois et année où se déroule ce sujet : Mai 510
Les participants : Geoffroy & Mordred
fiche par anouk


La mer semblait s'étendre à l'infini au-delà des côtes sud de l'East-Anglie. Ce jour du mois de Mai offrait une visibilité si misérable que l'on ne discernait point la silhouette du continent sur le lointain. Ne restait que la saveur salé des embruns marins. A cela venait s'ajouter une bruine légère et fraîche, agité par un souffle venu du nord. Comme pour parfaire le tableau pittoresque du littoral, l'on pouvait compter sur le cri des mouettes et des goélands, jactant sans cesse malgré le mauvais temps, car celui-ci était bien mauvais.

Geoffroy observait l'horizon, les yeux légèrement plissés. Abrité sous le capuchon de son passe montagne, il se perdrait dans la contemplation du paysage. Depuis combien de temps n'avait-il pu en profiter ? Il lui semblait à ce jour n'avoir connu que la déception de l'errance dans les terres. Il n'était point marin, mais le vide de la mer lui offrait quelques réconforts après avoir rempli sa bourse d'or. Il se vidait l'esprit et la conscience d'avoir pourfendu et occis des maroufles. Il poussa un soupire, il était temps de se tourner vers Colchester à qui il faisait dos.

Les hautes murailles de la cité portuaire avait un aspect bien sinistre de par ce temps maudit. Il n'y avait aucun plaisir à passer la porte sud de la ville basse, dont la herse relevée était pareille à un couperet prêt à tomber. Par chance, ici il n'y avait point à craindre la moindre présence d'un cartel quelconque. C'était une des joies qu'il y avait dans les cités sous autorité d'un roi ou seigneur. L'assurance de trouver un travail sans souffrir de quelques mises en garde et intimidations. Bien que le mercenaire n'aurait eu cure de cela, préférant passer sur le fil de la lame la merdaille qui lui barrait la route. A cette heure, tandis que le soleil peinait à se montrer, il fallait avant tout trouver l'échoppe d'un forgeron pour lui retravailler ses lames, car la dernière escarmouche lui avait coûté quelques fêlures de l'acier. D'un pas tranquille, l'oreille aux aguets, il cherchait à se souvenir où se trouvait l'artisan de ses désirs. Ainsi espérait-il entendre les coups de marteau sur l'enclume qui lui indiqueraient plus ou moins où se trouvait précisément la rue. Il aurait pu chercher la fumée crachée par la forge, mais par ici, il était beaucoup trop de cheminées qui crachaient encore leur fumée.

« Trinquons nos verres et vidons la bouteille,
Et laissons là les plaisirs de l'amour,
Et laissons là tous ces cœurs infidèles
Qui ne veulent pas nous donner leur secours.
 »

Mieux encore que le chant de l'enclume ! Celui du forgeron ! Geoffroy reconnaissait cette voix, il n'était plus très loin de sa destination. Le mercenaire arrivait d'un pas léger en chantonnant le même air que l'artisan. A son tour, il poussa la chansonnette.

« Quel secours veux tu que je te donne. 
je ne suis pas le fils d'un médecin
Je ne suis pas celui que ton cœur aime.
Va t-en plus loin accomplir ton destin.
 »

Le forgeron s'arrêta, marteau en l'air, pour observer le nouvel arrivant.

- Mortecouille ! Geoffroy du Kent ! S'exclama l'homme. Bien vaigniez dans ma forge, cela faisait fort longtemps qu'j'avais pas vu ta sale trogne par ici.
- J'en dirais tout autant, répondit le mercenaire.
- Viens tant, j'attends quelqu'un pour venir récupérer une commande d'armes, on pourra discuter après ! Tudieu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sonnante et trébuchante » Mordred
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monnaie sonnante et trébuchante
» Mordred L. Melkor, le nouveau nom de la mort vivant à vos coté...[terminer]
» Mordred
» LA REINE GUENIEVRE
» Le spêctre du passé [Manon & Mordred]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Land of Myth :: Albion :: Autres Lieux :: Autres Royaumes :: Est-Anglie-
Sauter vers: