AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bonjour Invité ! Bienvenue sur Land Of Myth.
Le forum a terminé sa mise à jour ! N'hésites pas à aller fouiller
un peu partout pour découvrir toutes les nouveautés !
Land Of Myth est un forum Médiéval Fantasy.
Le contexte se déroule au VIe siècle. De nombreuses informations sur le Haut Moyen Age
et la féodalité sont à votre disposition pour la création de votre personnage.
Oyez braves gens !
On vous rappellent qu'il existe le Tableau d'affichage ! Pour les plus braves,
il s'agit de quêtes pour lesquelles vous pourriez être récompensés en pièces d'or !
Découvrez la liste des Rois & Royaumes d'Albion.
Les rois et reines ne sont pas jouables, merci de ne pas vous inscrire
avec le pseudo d'une des têtes couronnées de l'île.
Veuillez noter que nous sommes en l'an 510.
Référez-vous à la chronologie des événements pour
bien vous situer dans le temps !

Partagez
 

 Geoffroy - Jerome Flynn

Aller en bas 
AuteurMessage
Geoffroy
Geoffroy

Administrateur
Mercenaire
Parchemins : 222
Royaume : Kent
Métier : Mercenaire
Date d'inscription : 04/09/2015

Grimoire
Niveau: 2
expérience:
Geoffroy - Jerome Flynn Left_bar_bleue145/500Geoffroy - Jerome Flynn Empty_bar_bleue  (145/500)

Geoffroy - Jerome Flynn Empty
MessageSujet: Geoffroy - Jerome Flynn   Geoffroy - Jerome Flynn Icon_minitimeVen 4 Sep - 23:14


Oyez bons Seigneurs et Gentes Dames, j'ai voyagé à travers de biens nombreuses pour arriver à Camelot. On me nomme Geoffroy. Je suis né(e) il y a de cela 40 années dans la paisible contrée de Kent. Las, je ne suis qu'un(e) noble combattant actuellement célibataire. J'ai trouvé ma place dans la cité en devenant Mercenaire.


Geoffroy


Before you judge me
L'image alléchante du chevalier servant ? Vraiment, très peu pour lui. Bien que portant l'apparat du noble dans son prénom, Geoffroy n'avait pas une once de bonté chevaleresque. A la vérité qu'il préférait pourfendre par aise et sans couardise, quoi qu'un peu, pour s'emplir les poches avec une terrible avidité. Pourquoi diable perdre du temps avec des amitiés quand l'or pouvait pour offrir l'amie la plus fidèle nommée épée. Une amante exécrable mais une partenaire redoutable. Si bien fait que notre homme n'avait de plaisir que dans l'or et les femmes de petites vertus. Le caractère pouvait ainsi être malhonnête et fourbe, parfois dénué de moral au point d'en oubliez les bonnes manières envers la noblesse. Mais ils étaient bien aise de pouvoir le trouver, alors bien vite ils en oubliaient le malaise. En pareil occasion, l'or sonnant, il fallait supporter en exergue un humour graveleux et cynique au possible. Nul doute qu'il ne pouvait nier être allié de la mort et qu'un jour il rejoindrait ses bras. Le plus tard lui semblait dans l'idée le mieux. S'il était des humains l'un de ceux les plus douteux, il n'en restait pas moins un bretteur merveilleux qui n'avait de rival que les princes et les rois. Or d'une feignantise feinte par la ruse, il se limitait dans les combats, refusant les risques inutiles. Car sans doute était-il grossier sans éducation, mais il savait juger avec sagesse sur l'instant. En final, l'animal n'était pas bien complexe, juste était-il rustre à jurer parfois tel un charretier. Le cœur il le mettait à la besogne tant elle lui rapportait encore malgré l'âge venant. De la vie il lui fallait profiter tant que le ciel lui en donnait encore le temps.
Try hard to love me


once upon a time
glisse ta souris

J'ai vécu...
l plaisait à croire que pour tenir une épée, il fallait de sang noble être né. Hérésie de haute lignée. Une nuit de Mars Geoffroy était né. Fils de fermier, la terre du Kent lui était destinée. Le front suant du labeur boueux gagné au prix d'une vie passée à courber l'échine et planter encore à l'infini. Un héritage trop peu apprécié de l'enfant aîné. Le fer très tôt il foulait battre pour écouter chanter l'acier. Lorsqu'il fut en âge, son père l'envoya à la ville pour faire de lui l'apprenti du forgeron. Là encore la tâche était ingrate, fatigante au possible tant elle était rebutante et redondante. Or pourtant, l'adolescent s'enquit de bien des techniques, et le bout de ses doigts se souvenait aujourd'hui encore des méthodes qu'il fallait employer pour travailler les aciers de merveilleuse qualité. Tant et si bien que son habileté à la forge fut remarqué par l'un des maîtres d'armes du seigneur de ces lieux. Non pas qu'il était élégant à l’ouvrage mais davantage en sa qualité au maniement des armes. Dans la paume la poignée posée, les doigts venaient enlacer l'arme pour mieux en sentir l'équilibre, le chant de la lame qui fendant l'air. En cela il savait reconnaître les meilleurs épées. Ainsi lui fut-il offert les joies de l'apprentissage de la guerre, récompense acquise du seigneur de ces terres. En devenir l'armure devait lui être passé, rejoignant ainsi les rangs de l'armée, tandis qu'il prenait femme pour s'en voir unis aux liens du mariage. Que cela ne lui plaise, doué plus que de raison, l'animal s’entraîna sans réserve pour devenir champion. Que le rire monta au nez de la tête couronné, lui jamais ne serait fait chevalier car fils de fermier. Du courroux le plus rude qui était commun à l'âge des jeunes gens, Geoffroy lâcha l'épée sur le pavé pour n'en plus faire d'un demi-tour, le cœur bien meurtri. L'orgueil défiguré, il se jura à jamais de faire payer le sang de haute lignée, au prix de l'or tant il était le plus fort. Abandonnant le foyer, l'aveuglante colère le mena en un lieu de voyous et de fous qui tentèrent de lui arracher ce qu'il avait de plus cher. Or la malice lui vint à l'aide et lui fit faire passer à trépas les ennemis qui étaient là. Le combat tomba dans l’œil d'un mercenaire de forte gueule connue. Il offrit à Geoffroy de devenir son maître pour lui enseigner tout l'art de son métier.

le temps passe les souvenirs restent

Tant et si bien que quelques années passèrent pour faire de l'homme jeune, un homme fourbe et fort. Par force de sang versé, son nom vint aux oreilles des grands et petits seigneurs qui cherchaient à se faire protéger. De partout Albion résonnait de son nom. A l'allure rapide d'une monture, il sillonna l'île en quête d'une belle bourse à saisir. Jamais il ne devait choisir une allégeance, au risque de souffrir. Car jamais il n'était lasse d'avancer, sous peine de voir la mort l'enlacer. Ainsi se devait d'être le destin de Geoffroy, mercenaire depuis tant d'année qu'il n'osait plus les compter. Et à l'oreille murmuré un jour, lui avait on conté que sa douce épouser de la mort elle avait succombé, dévorée par la tristesse et l'abandon d'un mari, plus jamais elle n'avait repris amant ou ami. De son chagrin à lui, il n'en perla qu'une unique l'arme. Le mal était fait.
Je vis...


derrière le masque
Pseudo: Brune
Âge: 22 ans
Sexe:
Comment avez-vous connus le forum? bonne question
Vos impressions: désolé j'ai pas d'imprimante
Code du règlement: validé par Athala


code par anouk

Revenir en haut Aller en bas
 
Geoffroy - Jerome Flynn
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Land of Myth :: Prologue aux Héros :: L'appel du Dragon :: Welcome-
Sauter vers: