De nombreux PVs et Scénarios vous attendent !
Nous attendons avec impatience la venue de personnages comme
Bohort l'Essillié, Adalric, ou encore Lancelot !
Bonjour Invité, Land Of Myth a réouvert ses portes,
alors rejoins nous sur le forum pour vivre de grandes aventures !
Land Of Myth est un forum basé sur la Légende du Roi Arthur
et des Chevaliers de la Table Ronde
.
Le contexte se déroule au VIe siècle. De nombreuses informations sur le Haut Moyen Age
et la Féodalité sont à votre disposition pour la création de votre personnage.
Oyez braves gens !
Les seigneurs de Land Of Myth vous annoncent la venue du Tableau d'affichage !
Vous y retrouverez bon nombre de quêtes avec des pièces d'or à la clé !
Découvrez la liste des Rois & Royaumes d'Albion.
Les rois et reines ne sont pas jouables, merci de ne pas vous inscrire avec
le pseudo d'une des têtes couronnées de l'île.
Veuillez noter que nous sommes en l'an 510.
Référez-vous à la chronologie des événements pour bien vous
situer dans le temps !

Partagez|

[WAR] Chant de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Fondateur
Once Upon A Time


Parchemins : 317
Date d'inscription : 16/11/2012
Royaume : Grande et Petite Bretagne
Métier/Rang : conteur

Voir le profil de l'utilisateur http://landofmyth.forum-canada.com
MessageSujet: [WAR] Chant de guerre Sam 1 Juil - 15:34



Chant de guerre



O
ctobre 510. Le point du jour était encore loin. Le cœur de la nuit était sombre, la fraîcheur nocturne s’enchaînait aux corps avec ardeurs. La lune était absente du ciel, cachée par une masse nuageuse opaque. Un silence de mort régnait dans les ténèbres. Pourtant, quelque chose vint à troubler la sécurité du sommeil. Il ne s'agissait pas du vol de quelques chauves-souris. Au delà des remparts protecteurs de Camelot, la vie suivait son cours. Mais quelle vie ?

La vieille au soir, alors que la guerre était encore dans ses préparatifs, un petit groupe de fines lames avait quitté la cité. Sans un mot, sans un bruit. Une prouesse rendue possible grâce à une aide qui avait déjà prouvé par le passé sa capacité à se subtiliser aux regards des autres. On entendait que le souffle des chevaux dans l'obscurité. Enfin, le clair de lune, il était l'heure de partir. Des silhouettes anonymes s'enfoncèrent dans la forêt, tels des fantômes sans visage.



Le Conteur
« Non, moi j’crois qu’il faut qu’vous arrêtiez d’essayer d’dire des trucs. Ça vous fatigue, déjà, et pour les autres, vous vous rendez pas compte de c’que c’est. Moi quand vous faites ça, ça me fout une angoisse… j’pourrais vous tuer, j’crois. De chagrin, hein! J’vous jure c’est pas bien. Il faut plus que vous parliez avec des gens. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administrateur
Futur Grand Roi


Parchemins : 961
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Chevalier/Prince

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
MessageSujet: Re: [WAR] Chant de guerre Mer 5 Juil - 12:00


    La guerre. Elle était inévitable. Mais si on pouvait éviter un massacre d'âmes innocentes, c'était tout à notre honneur. Les peuples n'avaient pas à payer pour la bêtise des puissants. Raison pour laquelle, avec intelligence, nous avions monter ce plan que beaucoup qualifieraient de sournois et sans honneur. Il n'était pas de mon fait, c'était certains, jamais je ne me serais permis de penser une manigance pareil. Pourtant, à ce jour, alors que des forces menaçaient l'équilibre d'Albion, il me paraissait plus que bienvenue. Il ne fallait pas chercher sans cesse après la gloire et la reconnaissance. Les guerres étaient sales, meurtrières, violentes. Peut-être que tout cela me permettait de mieux comprendre les enjeux politique et militaire. Une attaque rapide, sans bavure, pour nous permettre d'éviter la vraie confrontation. Une façon de faire qui n'était pas dans notre nature, dans notre culture. Mais Athala avait toujours su faire preuve de sagesse quand bien même elle était une créature prompte à la guerre et la mort. J'avais beaucoup à apprendre de son peuple, pour ne pas faire les même erreurs que mon père, pour ne pas envoyer mon peuple au sacrifice trop promptement.

    Il avait été décidé de partir en pleine nuit alors que la lune était absente du ciel. Une angoisse terrible était venue m'étreindre alors que nous n'étions plus que des silhouettes dans les ténèbres. Et si c'était une erreur ? Et si... Il ne fallait pas y penser. Je devais avoir l'esprit clair dans cette aventure qui n'en était qu'à son début. L'issue de cette guerre dépendait de la réalisation de ce plan. Merlin à mes côtés, ainsi que la princesse calédonienne et une poignée de ses hommes, il nous fallait attendre que la dame blanche nous ouvre la voie.

    Enfin, elle brillait d'une lueur fantomatique tout là haut. La lune posait sur nous un regard impassible, elle était là sans l'être. C'était étrange. A cette heure si tardive, j'avais souvent peu l'occasion de me lancer dans ce genre de contemplation. C'était peut-être la première fois que je la voyais ainsi. Si indifférente au sort des hommes. Mais il n'était pas temps de s'attarder. Déjà il nous fallait rejoindre la forêt pour disparaitre à la façon des pictes. La route allait être longue, difficile. Il n'était pas question de se déplacer à la vue de tous. Un dernier regard pour Camelot.



TIME TO LIVE & HOPE ♠️ « Tu es naturellement idiot ou tu t'entraine à le devenir? »
© Avatars by Brune & gifs by Tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administrateur
Grand Magicien


Parchemins : 712
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Serviteur/Valet


The last dragonlord


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [WAR] Chant de guerre Mer 12 Juil - 3:25

Cette guerre en angoissait plus d’un. Au château, la majorité des gens qu’il côtoyait s’était fait du souci sur ce sujet, mais sans doute personne ne s’était fait autant de souci que lui. Merlin, étant le seul avec Gaius à savoir pour la trahison de Morgane, il savait que le moment de partir serait le plus difficile, car il allait laisser Camelot à sa merci. C’est en partant les épaules lourdes de ce fardeau qu’il suivit Arthur, car c’était malgré tout, lui le plus important. Jetant un dernier regard sur les remparts du château, il entra dans la forêt, comme son prince.

Ainsi, l’aventure commençait. Inspirant profondément, Merlin aurait voulu rester dans le confort des murs de Camelot. Il savait qu’il donnait à Morgane une opportunité qu’elle allait très probablement prendre, mais ce n’était que temporaire. Même si cette guerre les empêchait de revenir bientôt, il allait remettre les pieds ici, dans sa maison, et il allait reprendre ce qui revenait de droit à Arthur. Bref, regardant devant lui, il vit les pictes disparaître pour ouvrir la voie au prince et ses hommes. Athala était disparue dans la nuit comme un animal nocturne. Il avait eu déjà l’occasion de voir leur façon de faire, et il ne se réjouissait pas trop à l’idée de revoir cela. Malheureusement, ce n’était pas un choix qu’il avait.

C’était complètement faux à vrai dire. Merlin avait eu le choix de rester à Camelot, en sécurité, mais il avait pris la décision d’accompagner Arthur, son ami. Depuis le temps, il était sans doute clair pour Arthur que Merlin allait le suivre au bout du monde, dans toutes les guerres qui allaient se dresser devant lui. Rien aurait pu le retenir de prendre une telle décision. Pas même le sort de Camelot.

Disparaissant dans la forêt avec Arthur et les autres, Merlin fit très attention à ne pas faire de bruit. Il excellait plutôt, contrairement aux fois où il accompagnait Arthur à la chasse et où il faisait exprès de faire du bruit. Il fallait bien qu’il se montre bête un peu pour embêter le blond… rien qu’un peu, non? Mais pas aujourd’hui. L’heure était trop sérieuse. Des gens allaient mourir bientôt, d’autres allaient être blessés.

Bientôt, Merlin eut l’impression d’avoir voyagé depuis quelques heures. Jusqu’à maintenant, le trajet s’était fait sans peine et misère. Déjà, Morgane devait avoir parlé à sa sœur de leur départ. Mais ce n’était pas l’heure d’y pense. Il espérait seulement que Gaius et Guenièvre arriverait à s’en sortir sans peine, eux aussi.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administratrice
La Sauvage


Parchemins : 1058
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Calédonie
Métier/Rang : Guerrière/Princesse

When the Picts come after you,
they never stop.



Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-atlantis-rp.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [WAR] Chant de guerre Ven 21 Juil - 17:56


Elle s'était éveillée après un si long sommeil agité. La guerre était revenue sur l'île d'Albion et cela n'avait pas échappé à Athala. La guerrière n'avait pas hésité à se mêler des stratégies martiales du roi des Cornouailles, suggérant un plan qu'aucun de ses hommes n'auraient même pas eu l'audace de penser. Les grandes batailles étaient parfois futiles, les pictes n'étaient pas connus pour faire la guerre en rangs serrés. Que croyaient les souverains en s'affrontant à bouclier découvert ? L'honneur, la gloire, des mots qui n'avaient pas vraiment de sens pour la princesse calédonienne. Ce qui comptait, c'était de prendre l'avantage sur un ennemi qui avait bien plus de force et d'effectifs. Il ne fallait pas viser les soldats mais les hommes à leur tête.

Alors, cette nuit là, attendant l'avale de la lune, ils s'étaient réunis dans la forêt non loin de la cité de Camelot. Pour elle, c'était une mission comme une autre, certes plus longue et plus dangereuse mais aussi excitante que les chasses à la frontière de son royaume d'origine. Néanmoins, l'infiltration en château fort n'était pas vraiment sa spécialité. Heureusement, ils auraient une aide bienvenue en temps et en heure...

Athala avait talonné sa monture, ouvrant la voie dans la forêt. Comme ça son habitude, elle partait en tête, prenant de l'avance sur tout le groupe pour pouvoir repérer les passages, veiller à n'avoir personne qui pourrait les attendre en embuscade, etc. A dire vrai, plus que prendre de l'avance, elle allait effectuer un cercle autour du groupe qui allait prendre la direction de la Mercie. Parfois elle reviendrait vers eux, mais ne resterait jamais très longtemps, les risques étaient trop grands.

C'était ainsi qu'elle disparaissait pour la première fois, annonçant un voyage périlleux et bien loin des habitudes des hommes de Camelot...



SHE WOLF ► « They can run for hours, ride for days. They barely eat and rarely sleep. Athala, like the wolf, has learned to hunt from birth. It's part sense, part instinct. She can read the terrain, search for signs of passing, run her quarry to ground and close in for the kill. Now she hunts Invité. Now you are the prey. » - centurion
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueur
Mercenaire


Parchemins : 232
Date d'inscription : 12/02/2016
Royaume : Le plus offrant
Métier/Rang : Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [WAR] Chant de guerre Mer 9 Aoû - 14:58


La Mercie en cette saison ? C'était moche. Comme le reste de l'île d'Albion à dire vrai. L'automne avait la réputation d'être assez teigneux par ici et il me manquait pas à sa réputation. Toute la semaine durant la pluie était tombée par intermittence, inondant les paysages à l'horizon. Les routes étaient boueuses, le temps toujours humide et le froid avait pris ses quartiers sans demi mesure. Le pire était sans doute de devoir loger dans une des plus grands citadelle que pouvait compter le royaume, la plus grande mais pas la plus accueillante. Cenred en avait fait une place forte où la chaleur et la quiétude n'avaient clairement pas leur place. Les mercenaires sarmates avaient connu pire du temps de leur service militaire auprès de l'armée romaine, certes, mais quand même. Il était assez bien connu que des soldats mal lotis avait une plus grande tendance à la désertion que les autres. Dhvorak ne comprenait d'ailleurs toujours pas pourquoi tant d'hommes servaient sous les ordres d'un personnage pareil. En comparaison de tous les seigneurs de l'île, Cenred était clairement l'un des pires. Comme quoi, la peur était parfois plus forte que la liberté.

Dhvorak regardait l'horizon depuis le haut des remparts, la nuit était entrain de se coucher sur le lointain et les feux de gardes s'allumaient lentement sur le chemin de ronde. Le mercenaire reniflait de temps à autre, foutu climat humide. C'était pas la première fois qu'il l'affrontait, mais chaque année c'était toujours aussi chiant. M'enfin, il avait une bonne raison d'être là, une très bonne raison même. Mais ce soir, il allait surtout devoir se farcir de la mauvaise bouffe, des histoires à la con et dormir sur un lit de merde. Il fallait bien ça pour mériter son or n'est-ce pas ? L'obscurité promettait la paix et pourtant beaucoup savait qu'elle n'était plus qu'une illusion depuis quelques mois. C'était la raison pour laquelle les deux sarmates étaient d'ailleurs parvenus à entrer dans les rangs de cette armée dont on disait qu'elle était l'une des plus redoutable que puisse compter Albion. A cette pensée, Dhvorak eut un sourire. Une étincelle fit briller ses yeux bleus clairs qui cachaient bien des vérités. Oui, la vérité...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueuse
Mercenaire


Parchemins : 71
Date d'inscription : 12/02/2016
Royaume : L'Oural
Métier/Rang : Mercenaire
Crédit : insuline & google

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [WAR] Chant de guerre Mer 9 Aoû - 15:36

La Mercie était sans doute le pire endroit sur Albion. C’était l’endroit à éviter. Bien que l’endroit ne manque pas d’opportunité de combat, son confort était simplement horrible. Elle ne résidait pourtant pas au pire endroit, étant dans la citadelle, mais Cenred ne savait pas recevoir des invités. Certes, l’armée romaine ne manquait pas à la sarmate, mais Cenred allait lui manquer encore moins une fois leur mission complétée. Enfin, c’est d’un soupir qu’Astrithr sortit de sa demeure dans le but de rejoindre Dhvorak.

Évidemment, il était impossible de marcher sans se faire aborder ici. Les hommes étaient encore plus des porcs que les porcs eux-mêmes. Il ne s’était passé aucune journée sans qu’elle doive sortir sa dague pour menacer un quelconque homme pour qu’il ferme sa gueule et la laisse tranquille. Ce n’était pas faute d’avoir essayé de les ignorer pourtant. Malheureusement, une sarmate a ses limites. Autant profiter de sa capacité à se défendre.

Aujourd’hui pourtant, Astrithr ne fut pas abordée. Sa réputation la précédait-elle? Tant mieux si c’était le cas. Que ce soit un simple citoyen ou un soldat, ça ne faisait aucune différence pour elle. Trouvant Dhvorak sur un rempart du château, elle se dit qu’il avait probablement hâte que ça finisse. À l’entendre renifler, elle se dit qu’en effet, elle avait hâte de quitter la Mercie. Cette pluie commençait à être plutôt lourde sur le moral à la longue.

Regardant le loin aussi en s’appuyant au rempart près de lui, elle resta silencieuse. Elle n’avait pas grand-chose à lui dire au final. Alors à quoi bon inventer. Ils étaient tous les deux dans le même bateau. Ils comprenaient comment l’autre se sentait. C’était donc inutile de discuter si on n’avait rien de bien concret à dire. Baissant les yeux, Astrithr vit un homme quitter la cité à cheval. Ses habits laissaient croire qu'il n'était pas du peuple. Partait-il donc en éclaireur?


⇜ Astrithr ⇝




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administrateur
Futur Grand Roi


Parchemins : 961
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Chevalier/Prince

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
MessageSujet: Re: [WAR] Chant de guerre Sam 12 Aoû - 16:12


    Les jours s'étaient écoulés sans peine. Si je devais omettre notre mode de voyage pour le moins atypique. Voyager de nuit n'était pas chose aisé en soi, encore moins lorsque le but était d'avancer vite sans se faire voir. Si nos compagnes du nord le faisait sans trop de problème, il en était tout autre chose à mon égare et celui de mes hommes. Néanmoins, malgré cette difficulté supplémentaire, notre groupe était parvenue à prendre une avance non négligeable pour nous assurer la surprise sur l'ennemi. Et quel ennemi... j'avais encore beaucoup de mal à réaliser ce que nous étions entrain de faire. Il valait mieux ne pas y réfléchir et continuer d'avancer. D'autant que nous avions passé les frontières de la Mercie il y avait peu, ce qui nous demandait une discrétion encore plus grande qu'à notre départ. La journée, il fallait se cacher au mieux, parfois sous le nez des hommes de Cenred qui patrouillaient dans le secteur. La chance voulait que les pictes avec nous connaissent déjà assez bien le chemin à prendre, évitant les cités et villages ainsi que les routes principales où l'on croisait marchands et soldats.

    Ce qu'il y avait de plus étrange encore, c'était d'avoir abandonné les couleurs de Camelot. Je n'avais plus la sensation d'être Arthur Pendragon, et même si nous partions en guerre, je me sentais étrangement beaucoup plus libre. Être au contact d'un autre peuple me donnait un regard différent sur les choses. Dire qu'il avait fallu attendre ce jour pour que cela arrive. J'avais été un jeune chien fougueux et arrogant, j'en avais conscience. Mais aujourd'hui... les priorités avaient changé, il n'était plus temps de fanfaronner bêtement sous prétexte que j'étais le prince héritier. Heureusement que j'avais Merlin à mes côtés pour m'empêcher de sombrer sous le poids de l'avenir qui m'était promis, rapportant toujours un peu de légèreté et d'idiotie dans mes journées. Ce lien si cher à mes yeux avec le commun des mortels.

    Si je devais retenir du positif de tout ça, c'était toute l'expérience que je retirais de cette aventure qui n'en était pas des moindres. Ma première guerre si l'on laissait de côté toutes les aventures chevaleresque que nous avions déjà vécu ces dernières années. Quelques combats à l'épée n'était rien en comparaison d'un champ de bataille. Et cette chevauché à travers Albion était là pour me donner le temps d'y réfléchir, à défaut de vraiment parler. Il était vrai que depuis notre départ, je m'étais fait relativement silencieux, imitant les guerriers pictes qui s'exprimaient très peu. Oh je savais que Merlin tentait de me taquiner par moment, pour m'arracher une pique ou une réflexion, mais lui aussi semblait aussi préoccupé que moi. Ou bien était-ce seulement une impression de ma part, Je tenais à le voir aussi impliqué que moi dans cette affaire, même si il aurait très bien pu rester à Camelot.

    Pour l'heure, le soleil était encore haut dans le ciel et nous avions décidé de nous arrêter pour le moment. Sans surprise, Athala avait disparu depuis un ou deux jours, parfois elle revenait pour informer ses hommes de la situation et puis elle disparaissait à nouveau. J'en avais pris l'habitude, ne m'étonnant plus de la voir surgir à mes côtés sans prévenir. Ici, l'endroit était calme, nous avions un point de vue imprenable sur la zone, je pouvais observer sans peine les voyageurs sur la route à plusieurs lieux de là. Dans le lointaine les fumés d'une cité. Dans les champs les paysans au travail. Il y avait quelque chose d'étrange à pouvoir observer sans être vu. J'avais l'impression d'être l'un de ces fantômes dont parlaient les contes de l'ancien temps. Ceux qui arpentaient Albion les nuits sans lune à la recherche de l'âme des défunts pour les emmener dans l'autre monde.



TIME TO LIVE & HOPE ♠️ « Tu es naturellement idiot ou tu t'entraine à le devenir? »
© Avatars by Brune & gifs by Tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administrateur
Grand Magicien


Parchemins : 712
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Serviteur/Valet


The last dragonlord


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [WAR] Chant de guerre Sam 26 Aoû - 16:37

Il était évident qu’Arthur n’était pas dans son état normal. À quelques reprises durant le trajet, Merlin avait tenté de le faire rire, de le faire réagir, mais il n’arrachait à son prince presque rien, à chaque fois. Être un idiot, il le faisait bien, mais il y avait tout de même des limites aux talents de Merlin dans ce domaine. Arthur n’était pas comme d’habitude. Et il avait toutes les raisons du monde de ne pas l’être. Après tout, ce voyage était tout le contraire des voyages qu’il avait l’habitude de faire, du départ à la destination.

En effet, ils étaient partis la nuit, pour ne voyager que la nuit, hors des routes et des sentiers, pour attaquer en douce l’ennemie, au lieu de l’attaquer de front. Tout dans cette tactique ne ressemblait pas aux habitudes des soldats de Camelot. Mais cette façon inhabituelle de faire n’était pas une mauvaise idée en soi. Arthur n’était pas le seul à se développer une nouvelle expérience dans cette histoire. Même Merlin trouvait son trajet éducatif.

De l’autre côté des frontières de la Mercie, le trajet était plus difficile. Probablement que Morgause et Cenred savaient qu’Arthur était en route. Morgane devait les avoir prévenus. Ainsi, Merlin devait redoubler de vigilance, et faire confiance à la picte qui devait bien se douter aussi de la possibilité que Morgane soit dans le coup.

Le soleil dominait le ciel déjà quand ils décidèrent de s’arrêter. Assis sur les racines d’un arbre, Merlin réfléchissait, tentant de s’imagine tous les pires scénarios possibles afin de s’assurer de bien protéger Arthur. Tout le monde s’affairait, certains reposaient leurs yeux, Arthur regardait au loin les paysans travailler, quand un bruit surgit de derrière lui. Quelqu’un arrivait. Il n’avait pas cependant la bonne oreille ni le bon cerveau pour analyser combien il y avait de personnes. C’était Arthur le chasseur après tout.

Se levant et se retournant donc, il recula alors que d’autres, mains sur la fusée de leur épée, se préparait mentalement à combattre. « Arthur » mumura le valet à son prince quand il s’arrêta près de lui.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administrateur
Futur Chevalier de Camelot


Parchemins : 711
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Les Orcades
Métier/Rang : Prince errant, c'est comme un chien errant mais avec une couronne.
WANTED
Dead or Alive


Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
MessageSujet: Re: [WAR] Chant de guerre Ven 22 Sep - 17:45


« J'y peux rien si vous êtes mauvais joueur. Vous avez parié, vous avez perdu. » La lame de l'épée brillait à la lueur des flammes du camp. Il faisait à présent bien trop sombre pour distinguer les figures peintes sur les cartes de jeu. Elles avaient fini par terre, certaines bien trop proches des flammes commençaient à se déformer sous l'effet de la chaleur. « Ouais, sauf que nous on aime pas perdre, alors tu vas nous rendre notre or ou sinon j'te fais passer mon épée au travers du corps et tu pourras plus nous chier sur les bottes. » Gauvain fit un pas en arrière mais cette fois une dague vint l'empêcher de s'éloigner un peu plus de son charmant compagnon de route. « Je crois qu'on est tous un peu fatigué, on devrait se reposer un peu, après tout ce n'est que de l'or » - « Fais lui fermer sa gueule de gueuse, tu vas aller faire dodo et demain on réglera ça. » Une violente douleur vint fendre le crâne de l'héritier au trône d'Orcanie. Il n'y pas le temps de réagit, son corps s'effondrant sur le sol de tout son poids.

Les premiers rayons du jour vinrent chatouiller l'endormi, mais la douleur se rua à l'arrière de sa tête comme un bourrin au grand galop. « Oh bah c'est qu'elle se réveiller la coureuse de rempart. » Cette voix... il la reconnaissait. Gauvain ouvrit les yeux, se découvrant dans une cage en fer forgé. Un bien piètre ouvrage qui n'avait de raison d'exister que pour sa robustesse malgré la laideur. L'homme poussa un soupire. Désargenté, sans arme, il était à la merci de ces gens. Maudit soit-il d'avoir voulu faire halte pour la nuit avec des étrangers plutôt que passer son chemin. Comment allait-il se sortir d'affaire cette fois ? Pas sur que ces soûlards lui donne une chance de se défendre et cette cage n'allait pas le protéger bien longtemps, c'était juste pour passer la nuit avant qu'on s'occupe de son cas. La journée risquait d'être longue... très longue, trop longue.

Bientôt le soleil se retrouva haut dans le ciel. La faim lui tenaillait les entrailles sans vergognes et personne parmi ces bandits n'avait l'air d'en avoir quoi que ce soit à faire. Gauvain attendait son heure sans broncher, réfléchissant à diverses façons de sauver sa peau...





❝ WANTED - DEAD OR ALIVE ❞
« Si vous vous retrouvez tout seul, chevauchant de verts pâturages avec le soleil sur le visage, n’en soyez pas troublé, car vous êtes au Champ Elyseum et vous êtes déjà morts. » gladiator - PEPPERLAND ©️
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueur
Mercenaire


Parchemins : 232
Date d'inscription : 12/02/2016
Royaume : Le plus offrant
Métier/Rang : Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [WAR] Chant de guerre Dim 1 Oct - 19:07


L'odeur du cuir mouillé, à ça venait s'ajouter celle de la toile de sa cape alourdit par la pluie qui lui tombait sur le dos et les épaules. Dhvorak avait l'impression d'être un chien puant qu'on avait oublié dehors pour qu'il monte la garde. C'était à peu de chose près ça de toute façon. Sa comparse était venue le rejoindre sur le chemin de ronde pour observer l'horizon bien bas par ce climat. Le ciel ne promettait aucune clémence. Toute comme la sarmate, le mercenaire vit que cavalier qui s'éloignait de la citadelle de Northampton. Ses tours sombres perçaient le voile brumeux qui se levait en cette fin de journée. Tout ici avait l'air sinistre. Pour accompagner le galop, quelques que croassement de corbeaux et un vole de corneilles.

Le mercenaire cracha par dessus les remparts les glaires qui lui chatouillaient le fond de la gorge, puis renifla de nouveau en sentant la morve qui lui coulait encore dans les narines. La cité au pied des murs de la forteresse avait bien triste mine, la fumée qui s'échappait des chaumières avait l'air de tirer la gueule comme le reste des habitants, pas plus motivé que le reste à faire quelque chose. Elle finissait par se mélanger à la grisaille ambiante.

- rien à signaler ? demanda l'homme dont le regard s'était éteint rapidement.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: [WAR] Chant de guerre

Revenir en haut Aller en bas

[WAR] Chant de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Passé]Embuscade au gué.
» Astyan
» Chant de Guerre Naugrim
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Land of Myth :: Albion :: Mercie-