De nombreux PVs et Scénarios vous attendent !
Nous attendons avec impatience la venue de personnages comme
Bohort l'Essillié, Adalric, ou encore Lancelot !
Bonjour Invité, Land Of Myth a réouvert ses portes,
alors rejoins nous sur le forum pour vivre de grandes aventures !
Land Of Myth est un forum basé sur la Légende du Roi Arthur
et des Chevaliers de la Table Ronde
.
Le contexte se déroule au VIe siècle. De nombreuses informations sur le Haut Moyen Age
et la Féodalité sont à votre disposition pour la création de votre personnage.
Oyez braves gens !
Les seigneurs de Land Of Myth vous annoncent la venue du Tableau d'affichage !
Vous y retrouverez bon nombre de quêtes avec des pièces d'or à la clé !
Découvrez la liste des Rois & Royaumes d'Albion.
Les rois et reines ne sont pas jouables, merci de ne pas vous inscrire avec
le pseudo d'une des têtes couronnées de l'île.
Veuillez noter que nous sommes en l'an 510.
Référez-vous à la chronologie des événements pour bien vous
situer dans le temps !

Partagez|

Aldric d'Irlande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Joueur
Chevalier de Camelot


Parchemins : 47
Date d'inscription : 25/01/2017
Royaume : Cornouailles
Métier/Rang : Chevalier

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Aldric d'Irlande Sam 4 Fév - 16:01


Aldric d'Irlande
Ici-bas, la douleur à la douleur s'enchaîne ; Le jour succède au jour, et la peine à la peine
Oyez bons Seigneurs et Gentes Dames, j'ai voyagé à travers de biens nombreuses pour arriver à Camelot. On me nomme Aldric d'Irlande. Je suis né il y a de cela 28 années dans la paisible contrée d'Irlande. Las, je ne suis qu'un noble Combattant actuellement célibataire. J'ai trouvé ma place dans la cité en devenant chevalier.

get to know me
Il y a quelques années, Aldric (ou Noise comme il s'appelait à l'époque) était un garçon droit qui possédait un sens aigu de la justice et dont le seul désir était de servir son roi avec honneur et noblesse, d’être digne de son titre de chevalier. Mais le jeune homme naïf qu’il était autrefois n’est plus depuis longtemps. A présent c’est un homme amer, dont les cicatrices recouvrent autant le corps que l’esprit. Si seule sa volonté propre était en jeu, voilà bien longtemps qu’il se serait planté sa dague dans la poitrine. Parce que pour lui, la vie n’a que peu d’intérêt. Impossible de retourner dans son royaume natal et donc auprès de ses chers parents, qui sont la seule famille qui lui reste puisque ses frères sont décédés. Par sa faute.  Sa bien-aimée n’étant elle aussi plus de ce monde, la seule chose qui lui reste est son épée.
Ah, non, ce n’est pas tout à fait vrai. Après tout, il lui reste encore sa rage et sa culpabilité. C’est pour elles et pour honorer la mémoire de ceux morts à cause de lui qu’Aldric s’interdit la mort.  Mais parfois, il s’en approche quand même, que ce soit par une blessure acquise au cours d’une bataille ou presque noyé dans un coma éthylique. Que ce soit donc par la guerre ou la boisson, il fait tout ce qu’il peut pour s’éloigner de ses propres pensés et de sa fureur. Celle-ci, principalement tournée contre lui-même, est également destinée à la magie. Pourquoi ? Parce que le jeune homme est persuadé que sans l’influence venimeuse d’un sorcier, son oncle ne serait jamais devenu aussi cruel. Voilà pourquoi il juge les dieux responsables de la perte de sa famille et de son amour.
En parlant d’amour, voilà bien une chose en laquelle il ne croit plus. Les femmes, dont il admirait la beauté autrefois, ne font que lui rappeler celle qu’il a perdue. A présent, toute idée de sentiment, ou pire, de contact avec elles le révulse. Ce n’est donc certainement pas lui qui tentera de les charmer et si l’inverse se produit, cela n’aura pour seul résultat que de provoquer sa colère. Car colérique, il l’est certainement. Il peut se montrer calme un instant et entrer dans une rage folle celui d’après, parfois même sans raison particulière.
En résumé, il peut ainsi sembler avoir perdu l’esprit et être quelqu’un d’instable…c’est parce qu’il l’est. Mais pour ne pas déshonorer la chevalerie et par égard pour le roi qui l’a accueilli et qu’il sert désormais, il arrive plutôt bien à le cacher en public.

before you judge me

once upon a time
Meanwhile in my life
La jeunesse de Noise, car tel était son nom à l’époque, fut douce et heureuse. Fils de noble, neveu d’un roi irlandais, il grandit entouré de l’amour de ses parents et de ses frères ainés. Tous devinrent chevaliers au service de leur oncle et leur avenir semblait déjà tout tracé d’une voie dorée.

Ce qui les fit dévier de cette voie fut une jeune femme. A peine enfant, sa beauté était telle que dès que le roi la vit, il déclara qu’il la prendrait comme concubine dès qu’elle serait en âge. Deirdre, car c’était là son nom, grandit en connaissant le destin qui l’attendait et plus les années passaient, plus elle s’en désespérait.
C’est lors de sa visite à la cour, pour que le roi puisse à nouveau observer sa grande beauté, que Deirdre croisa le regard de Noise. Les deux jeunes gens tombèrent instantanément sous le charme de l’autre et entamèrent secrètement leur romance. Cependant, quelques mois plus tard le roi annonça que Deirdre viendrait s’installer auprès de lui prochainement. Noise savait que cela marquait la fin de leur histoire, lui qui aimait son oncle et pour rien au monde n’irait contrer sa volonté. Mais la jouvencelle voyait les choses autrement. Elle tenta de le convaincre de partir avec elle.

~~~~

« Mon coeur, Noise, est tiens. Jamais je ne pourrais en aimer un autre que toi. Comment le pourrais-je après avoir passé une nuit dans tes bras ? » Ces paroles n’eurent cependant pas l’effet escompté. Cette déclaration d’amour lui donna l’impression de répandre plus rapidement encore le venin de la culpabilité coulant dans ses veines depuis la première fois où leurs lèvres s’étaient touchées.

Etait-ce sa faute alors ? Serait-ce lui le coupable ayant volé à son oncle la femme de ses rêves, l’amour de sa vie ?

Lorsque Deirdre tenta de poser affectueusement sa main sur son épaule, Noise recula vivement, évitant le contact comme si celui-ci l’eût brulé. Secouant la tête et sans plus un mot pour elle, il lui tourna le dos et commença à s’éloigner. Jamais il n’aurait pu imaginer la réaction de la jeune femme :

« Tu ne me laisses pas le choix, mon bien-aimé. Je ne te laisserai pas m’abandonner à ce sort ! »

Noise savait que Deidre était une sorceresse, mais il n’imaginait pas qu’un jour elle s’en servirait contre lui. La magie par laquelle elle le frappa alors était un sortilège de contrainte, que la jeune femme avait mis de longues semaines à préparer. Il l’obligea à se soumettre à son ordre : S’enfuir avec elle. Avant leur départ, le chevalier eut le temps de confier à ses frères le projet de leur fuite. Ils se proposèrent de l’aider, et de protéger le couple et leur amour. Ils partirent donc tous les quatre, et se réfugièrent sur l’île d’Albion. Ils y restèrent quelques mois, accueillis parfois par des rois, d’autres fois encore par d’humble paysans qui leur accordèrent l’hospitalité.

Ces mois furent inévitablement troublés par la crainte que seuls peuvent ressentir les fugitifs. Sans cesse en alerte, sans cesse sur leur garde.
Leur exil prit fin lorsqu’un message de leur roi les atteignit : Une promesse de paix et de pardon.

Ils se rendirent auprès de leur oncle, dans l’espoir d’une réunion emplie d’amour filial, dans l’espoir que toute cette histoire n’appartiendrait bientôt plus qu’au passé. Ce qui les attendait était tout autre. Comme seul accueil, ils reçurent la visite nocturne d’un assassin. Un mercenaire qui planta sa dague dans la poitrine de l’aîné, manquant son cœur de peu et lui permettant de pousser un dernier cri qui alerta les autres. Les deux autres frères parvinrent à s’enfuir, ce qui ne fut pas le cas de Deirdre, capturée et livrée au roi.
Noise et son frère furent déclarés coupables de trahison, et recherchés morts ou vifs.

Ils se réfugièrent dans le royaume voisin. Noise pleura la perte de son frère et de la femme qu’il aimait, n’osant imaginer le triste sort de servitude qui lui était destiné. Ses frères avaient risqué leurs vies pour leur amour, l’un en était mort. Alors comment aurait-il pu l’abandonner ?

C’est dans le but de la délivrer que les deux chevaliers se rendirent dans la ville où résidait leur oncle. Ils se cachèrent dans une auberge, attendant le bon moment pour porter secours à Deirdre.

Mais ils n’en eurent jamais l’occasion.

Le roi avait eu vent de leur présence, et leur avait renvoyé son homme de main accomplir sa basse besogne. Son frère l’affronta, et perdit le combat, mortellement blessé. Le mercenaire réservait le même sort à Noise. Mais le jeune chevalier n’avait pas usurpé la réputation d’être l’une des plus fines lames du royaume malgré son jeune âge et la chance fut de son côté ce jour-là. C’est les mains couvertes du sang encore frais de leur ennemi que Noise enserra une dernière fois son frère dans ses bras.

« Ne cherche pas la vengeance, mon frère, »
lui avait-il murmuré dans ses derniers instants « ton cœur est pur, il mérite d’être épargné la violence de la haine et de la rancœur. Pardonne à notre oncle. Attends. Je suis certain que les dieux t’accorderont son pardon et, un jour, la main de ta bien-aimée. Que ta vie reste animée par l’espoir, le pardon et l’amour, non par la noirceur de la fureur. »

Une nouvelle fois, ce furent des cris qui l’alertèrent du danger approchant. Puis vinrent la fumée et les flammes. Incertain de la réussite de celui qu’il avait envoyé, le roi et son conseiller, le magicien de la cour, s’étaient mis d’accord pour prendre une mesure plus radicale : Toute la ville serait incendiée par sa magie. Tout brûlerait dans l’espoir que les chevaliers félons seraient pris dans les flammes.

Beaucoup périrent ce jour-là, mais Noise n’en fit pas partie. Il parvint à s’échapper à temps, le feu purgateur censé le dévorer lui et ses pêchés l’avait finalement épargné. Déclaré officiellement mort malgré l’absence de preuve, le chevalier se cacha encore, la douleur et le deuil le rendant incapable de faire davantage.

Ce fut la nouvelle de la mort de Deirdre qui le poussa à bouger de nouveau. La jeune femme, sans doute persuadée de la mort de son amant, et ayant perdu tout espoir de jours meilleurs, s’était donnée la mort en se jetant du haut d’une tour.

Quelle morale y avait-il à tirer de tout cela ? Etait-ce là la destiné que les dieux avaient pour lui et Deirdre ? Maudits dès la naissance, n’y aurait-il eu aucune autre issue à leur histoire ? Les dieux étaient-ils vraiment à blâmer dans cette tragédie ? Qui était réellement coupable de tant de souffrances ? Le roi, son oncle, sa convoitise, son désir pour une femme aux détriments de l’amour porté à sa famille ? Le sorcier, dont Noise était persuadé que les maudits conseils avaient entraîné la perte de nombreuses vies innocentes ? Deirdre elle-même, que la rébellion, la soif de liberté et l’amour irraisonné pour un homme auquel elle n’était pas destinée avaient poussée à l’adultère, la trahison, la coercition et au suicide ?

Ou était-ce lui le responsable de ce chaos ? Sa faiblesse face à la beauté de Deirdre, son amour pour elle, voilà ce qui avait provoqué le déshonneur de ses parents, la mort de ses frères, celle de sa bien-aimée ainsi que de tous les innocents qui périrent dans les flammes d’un bûcher ardent qui lui était destiné. De toutes ces morts, laquelle le hanterait le plus ? Celle de ses proches adorés, celle de ceux tués dans le feu, ou celle de l’homme dont il avait lui-même mis fin à la vie ?

Noise quitta le royaume et rejoignit une fois encore l’ile d’Albion. Les mois suivants, il les passa en tant que mercenaire, sans jamais s’arrêter trop longtemps au même endroit. Dorénavant, il n’était plus le chevalier Noise, ni le neveu d’un roi d’Irlande. N’importe quel labeur lui convenait, du moment qu’il lui permettait de survivre. Parfois fermier, parfois serviteur, parfois guerrier. Son errance prit fin lorsqu’il entendit parler de Camelot et de son refus des dieux et de leur magie.

le temps passe les souvenirs restent


La bienveillance du roi Uther Pendragon à son égard fit de la Cornouailles son royaume d’adoption. Il a juré allégeance à son roi et compte désormais parmi ses chevaliers. C’est également à lui qu’il a demandé un nouveau nom, prenant celui d’Aldric pour s’éloigner de ses origines irlandaises. Bien loin de son enfance dorée, son temps libre passe maintenant dans l’entraînement ou la consommation d’alcool.
I swear, i lived
Pseudo: GrandR
Âge: 22 ans
Sexe:
Comment avez-vous connus le forum? Par Google
Vos impressions: Forum superbement fourni, j'ai hâte de vous rejoindre !
Code du règlement: Validé par Merlin

code de sceaudelaine ▬ modifié par anouk
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administrateur
Futur Grand Roi


Parchemins : 961
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Chevalier/Prince

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
MessageSujet: Re: Aldric d'Irlande Sam 4 Fév - 18:17

Bienvenue sur le forum !
Ravis de voir un personnage pareil, il n'est pas au bout de ses surprises Wink



TIME TO LIVE & HOPE ♠️ « Tu es naturellement idiot ou tu t'entraine à le devenir? »
© Avatars by Brune & gifs by Tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administrateur
Grand Magicien


Parchemins : 712
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Serviteur/Valet


The last dragonlord


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aldric d'Irlande Sam 4 Fév - 18:19

Bienvenuuuuue !!

Ton personnage est ULTRA intéressant ! J'ai hâte de lire en rp ce que ça donnera *o*
J'ignore si ta présentation est terminée, mais si jamais tu as des question, n'hésites pas à nous contacter.
Si ta présentation est terminée, fais-nous signe dans le sujet "Fiche terminée" qu'on puisse valider le tout Smile

Au plaisir de Rp avec toi ! \o/


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueuse
Mercenaire


Parchemins : 71
Date d'inscription : 12/02/2016
Royaume : L'Oural
Métier/Rang : Mercenaire
Crédit : insuline & google

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aldric d'Irlande Sam 4 Fév - 18:22

Bienvenue sur le forum ! 
Réserve-moi un lien !!  Ivrogne


⇜ Astrithr ⇝




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueur
Mercenaire


Parchemins : 232
Date d'inscription : 12/02/2016
Royaume : Le plus offrant
Métier/Rang : Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aldric d'Irlande Sam 4 Fév - 18:36

Bienvenue dude What a Face
Cool de voir une nouvelle tête par ici Ivrogne
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueuse
Dame du Lac


Parchemins : 721
Date d'inscription : 30/12/2012
Royaume : Brocéliande
Métier/Rang : Dame du Lac Gardienne d'Excalibur

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aldric d'Irlande Sam 4 Fév - 18:43

Bienvenu parmi nous!! Hate de te voir évolué en RP




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueur
Chevalier de Camelot


Parchemins : 95
Date d'inscription : 20/06/2013
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Chevalier
L'amour de ma vie? Mon cheval

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aldric d'Irlande Sam 4 Fév - 18:44

Bienvenu collègue!! Super fiche!!




avat credit to Insuline
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueur


Parchemins : 26
Date d'inscription : 29/02/2016
Royaume : Albion
Métier/Rang : Haut Conteur

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aldric d'Irlande Sam 4 Fév - 18:45

Ouhhh la bonne petite fiche qui fait plaisir

Bienvenu dans la famille LoM


avat credit to brune
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administrateur
Grand Magicien


Parchemins : 712
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Serviteur/Valet


The last dragonlord


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aldric d'Irlande Sam 4 Fév - 18:47


    Bonjour/Bonsoir,

    ▲ Comme je t'ai déjà dit, j'adore ton personnage. Ce sera intéressant de le voir en jeu Smile

    ▲ C'est avec plaisir que je t'annonce que ta fiche est validée !
    Tu peux dès à présent aller faire recenser ton avatar et recenser ton métier avant de poster tes fiches des liens et de RPs. N'hésitez pas à faire une demande de rp, mais si tu te sens d'humeur aventureuse, vas jeter un coup d’œil au tableau d'affichage pour savoir s'il n'y aurait pas une quête pour toi !

    ▲ N'oublies pas que les annexes dont toujours à ta disposition pour en apprendre davantage sur le Haut Moyen Âge, les légendes arthuriennese ou encore le background du forum !

    Bon jeu parmi nous Wink


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueur
Chevalier de Camelot


Parchemins : 47
Date d'inscription : 25/01/2017
Royaume : Cornouailles
Métier/Rang : Chevalier

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aldric d'Irlande Sam 4 Fév - 19:14

Super ! Merci beaucoup à tous pour cet accueil, vous êtes géniaux Youpi !

Astrithr ce sera avec plaisir Amis

Au plaisir de rp avec vous :3
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: Aldric d'Irlande

Revenir en haut Aller en bas

Aldric d'Irlande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Un coin d'Irlande [PV]
» Aldric De Belvedere
» Aldric, un être en recherche de sa race
» L'Irlande veut taxer ses pets de vache
» [ Irlande, île , grotte mystérieuse] Retour a la source

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Land of Myth :: Prologue aux Héros :: L'appel du Dragon :: Welcome-