De nombreux PVs et Scénarios vous attendent !
Nous attendons avec impatience la venue de personnages comme
Bohort l'Essillié, Adalric, ou encore Lancelot !
Bonjour Invité, Land Of Myth a réouvert ses portes,
alors rejoins nous sur le forum pour vivre de grandes aventures !
Land Of Myth est un forum basé sur la Légende du Roi Arthur
et des Chevaliers de la Table Ronde
.
Le contexte se déroule au VIe siècle. De nombreuses informations sur le Haut Moyen Age
et la Féodalité sont à votre disposition pour la création de votre personnage.
Oyez braves gens !
Les seigneurs de Land Of Myth vous annoncent la venue du Tableau d'affichage !
Vous y retrouverez bon nombre de quêtes avec des pièces d'or à la clé !
Découvrez la liste des Rois & Royaumes d'Albion.
Les rois et reines ne sont pas jouables, merci de ne pas vous inscrire avec
le pseudo d'une des têtes couronnées de l'île.
Veuillez noter que nous sommes en l'an 510.
Référez-vous à la chronologie des événements pour bien vous
situer dans le temps !

Partagez|

[quête] L'Escorte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Personnage Non Joué


Parchemins : 8
Date d'inscription : 30/12/2012
Royaume : Albion
Métier/Rang : Personnage Non Joué
In a Land of Myth, and a time of magic, the destiny of a great kingdom rests on the shoulders of a young person. His name... Invité.


Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
MessageSujet: [quête] L'Escorte Lun 14 Mar - 12:10





L'Escorte
Bittern & Maidstone


B
ittern, cité libre à cheval sur la frontière des Cornouailles et du Sussex. Lieu de passage et carrefour commercial important du Sud d'Albion. L'on y croise bien des voyageurs en provenance des quatre coins de l'île mais également du continent dont on voit se dessiner quelques esquisses lointaine, témoins silencieuses des falaises du nord de la petite Britanie. Le port était en pleine effervescence, comme chaque jour que les dieux daignaient accorder. Marchands, pêcheurs, miliciens, mercenaires, habitants composaient la joyeuse population de ces lieux animés. Là, des hommes regardaient le tableau d'affichage qui leur était donné de voir, cherchant du regard un travail pour la journée ou de quoi s'embarquer en mer pour traverser la mer et rejoindre le continent.

Non loin de là, à l'auberge du Renard se tenait un homme à la chevelure et la barbe grisonnantes, fumant la pipe, bras croisés sur le ventre. Il attendait que quelqu'un daigne enfin venir le voir pour le papier qu'il avait laissé sur le tableau. Il cherchait une petite escorte pour lui et sa famille afin de rejoindre le Kent en toute sécurité. Pour sûr que les routes n'étaient point sûr et même s'il ne s'agissait pas de cheminer par la Mercie, l'on était jamais à l'abri d'une bande de voleurs ou de déserteurs qui voulaient mener la grande aventure. Si bien que le regard du marchand était fixé sur le tableau d'affichage devant lequel passait une multitude de personnes sans qu'il ne soit certain qu'elles feraient l'affaire. En soi il ne demandait jamais qu'une bonne lame pour une voyage agréable. Or donc si cela pouvait permettre de créer quelques amitiés utiles à l'avenir, l'homme n'était point contre.


1


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administrateur
Futur Chevalier de Camelot


Parchemins : 704
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Les Orcades
Métier/Rang : Prince errant, c'est comme un chien errant mais avec une couronne.
WANTED
Dead or Alive


Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte Ven 18 Mar - 21:55


Des jours, des semaines, des mois... Gauvain avait cheminé par monts et par vaux à travers Albion la mystérieuse sans parvenir à tenir en place où qu'il soit. Partout, il ne voyait rien qui lui donnait envie de rester en place. A ce demander s'il y avait des rencontres qui en valaient la peine tant il avait perdu foi en l'humanité. Ce jour là, il s'était arrêté à Bittern, contemplant l'horizon en ce demandait s'il ne ferait pas mieux de rejoindre le continent. Mais qu'est-ce qui lui permettait de dire que c'était mieux ailleurs ? Depuis qu'il avait quitté les Orcades, ailleurs n'était pas mieux. Mais les bruits et les voix du port le sortirent de sa contemplation, tournait la tête ça et là pour voir ce qu'il s'y passait. Plus loin, il voyait des gens se presser devant un tableau d'affichage... sans doute y avait-il quelque chose d'intéressant, moyennant des pièces d'or pour renflouer sa bourse.

Après avoir parcouru les annonces, il vit celle d'un marchant qui cherchait une escorte pour aller jusqu'à Maidstone. Gauvain se disait pourquoi pas, après tout il n'avait rien à faire à Bittern, surtout que les frontières avec la Cornouailles et qu'étant toujours banni... Il n'avait aucun raison de partir vers l'Ouest. Autant partir à l'Est et s'éviter des aventures en Mercie. Sitôt chercha du regard l'auberge qu'avait indiqué le marchant. Elle se tenait là, plusieurs pas plus loin. Sans attendre, le jeune homme en pris la direction, cherchant à retrouver l'auteur de l'annonce. Là, installé à une table à l'extérieur de la battis, il fumait la pipe. Il était bien le seul à fixer le tableau d'affichage, semblant attendre quelque chose. Ce devait sans aucun doute être lui. Dans le doute, Gauvain arriva à sa hauteur avant de lancer « C'est vous qui allez dans le Kent ? ». L'homme leva le regard, tenant sa pipe d'une main tout en scrutant le natif des Orcades. « Ça se pourrait bien... Et toi, tu sais te servir d'une épée ? » demanda-t-il alors qu'il faisait un signe de tête vers l'épée que Gauvain à la ceinture.




❝ WANTED - DEAD OR ALIVE ❞
« Si vous vous retrouvez tout seul, chevauchant de verts pâturages avec le soleil sur le visage, n’en soyez pas troublé, car vous êtes au Champ Elyseum et vous êtes déjà morts. » gladiator - PEPPERLAND ©
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité




MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte Dim 20 Mar - 15:30


    L'odeur du grand large, cette saveur iodée et étrange qui vous laissait dans l'esprit des envies d'aventure. Aanor ne posait même plus le regard sur la mer, elle ne connaissait que trop bien l'horizon de Bittern depuis le temps qu'elle était sur les routes avec sa famille. Pour elle s'était un séjour comme un autre. Déjà le temps de repartir alors que son père cherchait des gens pour les escorter dans le Kent. De son côté, la jeune femme avait encore un ou deux achats à faire sur la place du marché, cherchant quelques tissus pour s'occuper durant le voyage, de quoi faire de la broderie qu'elle pourrait sans doute revendre. Ou bien des livres. Oh oui des livres, pour passer le temps aussi.

    Alors qu'elle se promenait, fière de ses derniers achats, il lui fallait passé par une arche pour rejoindre une rue de travers afin de rejoindre le port où se situait l'auberge du Renard. Absorbé par la lecteur qu'elle avait dénicher, elle ne fit pas attention qu'un groupe d'hommes l'observaient, seT'e lançant des regards qui parlaient d'eux même. D'allure, ils ne devaient pas être issu de bonnes familles, mais ils ne devaient pas non plus faire parti du cartel de Surin qui avait la main mise sur la cité. Soudain une ombre vint se placer devant la jeune femme qui releva la tête en s'excusant pour pouvoir passer. Or le rustre n'avait aucune envie de la laisser passer. Ses comparses les observaient, attendant leur moment pour entrer dans la danser.

    _ « Excusez moi, je suis attendue, disait poliment Aanor.
    _ T'entends ça Erik ? La donzelle est attendue.

    Les hommes se mirent à glousser, tous imbéciles qu'ils étaient. L'étau commençait à se refermer lentement sur la jeune femme qui n'était pas des plus à son aise, cherchant à croiser le regard d'un passant qui pourrait lui venir en aide. Il n'y avait aucun soldat dans ce coin de la place pour assez la sécurité et faire fuir ces personnages dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueuse
Mercenaire


Parchemins : 48
Date d'inscription : 12/02/2016
Royaume : L'Oural
Métier/Rang : Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte Lun 21 Mar - 2:37


Certes, l’action ne manquait pas sur l’île d’Albion. Seulement c’était très différent de l’Oural où le combat n’était qu’un quotidien normal. Tuer un homme n’était pas chose qui relevait de l’extraordinaire. Ce qui exaspérait Astrithr de ce pays, c’était à quel point les femmes ne savaient pas se défendre. Si elles n’étaient pas à la maison, elles étaient soit au travail à aider leur mari, ou bien elles étaient au marché à acheter ce dont elles avaient besoin, ou à discuter avec d’autres femmes de quelconque rumeur qui coure. Car c’est en effet tout ce qu’elles avaient, ces pauvres femmes. Les rumeurs qu’elles entendaient çà et là étaient ce qui pimentait leur quotidien, de quoi faire soupirer Astrithr qui ne pouvait simplement pas comprendre cette situation. Comment pouvaient-ils, les maris inclus, se défendre ?

Depuis le temps qu’elle avait mis le pied sur cette île, les questions ne se posaient plus. Pouvait-elle vraiment juger leur culture ? Oh et puis pourquoi pas ? Après tout, à regarder autour d’elle, elle voyait bien que les gens la jugeaient. Portant son épée au dos, des dagues dans ses bottes, une robe noire, son corset et ses jambes apparentes… Elle était loin d’avoir l’air de ces demoiselles en robes qui leur cachaient même les chevilles. Si Dhvorak avait été là, sans doute aurait-il roulé les yeux en l’entendant s’en plaindre, et il serait demeuré silencieux. Comme elle était seule, elle ne pouvait qu’ignorer les regards qui se posaient sur elle. Pourquoi se prendre la tête après tout ?

Ce qui énervait encore plus la mercenaire, c’était ces hommes qui ne valaient pas plus qu’un chien. Ceux qui s’en prenaient au plus faible en comptant sur l’aide de leur meute. Ceux qui se croyaient tout permis, sous prétexte qu’ils sont plus fort que leur victime. Alors qu’elle s’approchait d’une arche, Astrithr remarqua, comme bien d’autres, la demoiselle qui lisait son livre. Apparemment, elle n’avait jamais appris à regarder où elle allait. Elle n’avait donc pas vu les hommes autour qui se jetaient des regards complices, prêts à s’en prendre à elle comme d’une proie. En ayant vu d’autres avant, Astrithr vit arriver d’avance ce qui allait se produire. Comme elle était seule, elle n’était pas assez stupide pour se lancer dans un combat contre plusieurs hommes, surtout qu’elle n’avait pas fait le compte de combien ils étaient. Elle s’avança donc vers une femme qui semblait ne semblait pas plus intéressée qu’elle aux rumeurs qui pouvaient courir. Elle lui demanda d’aller chercher un garde, n’importe qui qui était supposé s’occuper de la sécurité et qui, visiblement, ne savait pas faire son travail. En voyant les hommes s’avancer sur la lunatique, la jeune fille partie et laissa Astrithr qui regarda les hommes s’avancer vers leur proie. Derrière la bande, Astrithr croisa les bras.

& Visiblement, les hommes à Bittern ne sont que des lâches. Ne vous a-t-on jamais apprit à ne pas vous en prendre à plus faible que soi ?

Mieux valait attirer leur attention vers elle. Elle avait sans aucun doute plus de chances de s'en sortir.


⇜ Astrithr ⇝




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité




MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte Mer 6 Avr - 21:06


    Décidément, difficile d'être tranquille par les temps qui courraient. Aanor n'avait pas le souvenir d'une vie si compliqué du temps  où ils résidaient à Chester. Mais elle était jeune à l'époque, aujourd'hui c'était une jeune femme. Et comme le disait son père, les jeunes femmes attiraient toujours la convoitise des hommes. Preuve en était ce jour alors qu'elle se retrouvait entouré d'une bande de voleurs très certainement. La blonde était plus lasse qu'inquiète en réalité, passablement ennuyer par l'idiotie de ces personnes qui préféraient user de la force. Si bien que la belle arborait une mine qu'elle voulait volontairement agacée, bien qu'au fond elle était inquiète.

    Une voix féminine s'éleva derrière elle. Lentement Aanor se retourna pour voir qui osait enfin tenir tête à ces hommes en chien. Ce qu'elle découvrit l'étonna et la fascina. Il s'agissait d'une femme au profil assez atypique, à l'apparence guerrière et au minois charmant. La blonde ne put s'empêcher de laisser échapper un sourire à l'adresse de la femme alors que déjà les hommes toisaient la brune.
    _ Dis donc, pour qui elle se prend celle là? lança un des hommes sur un ton bourru. C'est qu'on devrait lui apprendre comment ça se passe par ici.
    Ils étaient quatre à vouloir lui donner une correction, mais Aanor voyait bien qu'il ne s'agissait pas de ces femmes fragiles comme on en croisait par ici ou à travers Albion. D'ailleurs elle ne ressemblait pas du tout aux femmes de l'île… Une étrangère d'au delà de la mer du sud ? Voilà qui piquait sa curiosité même si elle restait muette, surveillant les autres qui n'avaient pas bien l'air d'avoir envie d'en démordre à sa sauveuse. Mais les gardes de la cité libre ne tardèrent pas à arriver, le cliquetis de leurs amures les devançant.
    _ La prochaine fois, grogna l'homme alors que déjà la bande prenait la poudre d'escampette.
    Voyant cela, les gardes les poursuivire, laissant ainsi Aanor et sa sauveuse.
    _ Milles mercis madame, je ne saurais comment vous récompenser pour votre courage, lui adressa la blonde en s'approchant de l'inconnue avec douceur. Néanmoins, si vous êtes une aventurière, j'aurais peut-être un travail à vous proposer.

    Oui, la jeune femme n'avait pas oublié qu'il lui fallait gagner le Kent tantôt avec le reste de sa famille et qu'une femme aussi courageuse celle qui lui avait sauvé la vie serait certainement la bienvenue pour assurer leurs protection durant le voyage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueuse
Mercenaire


Parchemins : 48
Date d'inscription : 12/02/2016
Royaume : L'Oural
Métier/Rang : Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte Ven 19 Aoû - 0:50

Voilà, leur attention était attirée vers elle. Jetant un regard rapide à la blonde, Astrithr fut bien intriguée à savoir pourquoi elle ne se sauvait pas. Après tout, c’était totalement l’occasion de le faire. Ces quatre rustres étaient désormais dos à elle alors elle n’avait plus à craindre. Pourtant, elle restait là. La Sarmate reposa malgré tout son regard sur ses nouveaux amis. Ils n’avaient pas l’air très content d’être dérangés et insultés.

« Dis donc, pour qui elle se prend celle-là ? C'est qu'on devrait lui apprendre comment ça se passe par ici. »

Les voilà donc prêts à lui faire regretter sa phrase. Les hommes étaient tous pareils. Il ne suffisait que d’insulter leur fierté ou d’interrompre leur repas pour les entendre grogner. Un peu comme un chien. Ceux-là précisément n’avaient jamais été corrigés correctement par une femme, comme bien peu de gens sur cette île. Si elle les avait insultés, les pauvres allaient vouloir mourir de honte une fois qu’elle leur aurait donné une leçon.

& Si j’étais vous, je réfléchirais une petite minute avant d’agir. Une bande de primitif comme vous ne m’impressionne pas.

Après tout, n’avaient-ils pas remarqués qu’elle portait les armes ? Mais évidemment, la seule chose qu’ils retinrent fut le mot primitif. Oui, elle les avait de nouveau insulté, donnant encore l’occasion à la blonde de s’en aller, ce qu’elle ne fit pas. La mercenaire allait poser la main sur la fusée de son épée quand elle entendit finalement les soldats arriver, tout comme eux. Ils se mirent donc à courir et les soldats les suivirent. Astrithr n’eut donc pas besoin de sortir son épée pour se défendre. La blonde s’approcha alors d’elle. La brune n’eut pas le temps de lui parler que celle-ci était déjà en train de la remercier.

« Milles mercis madame, je ne saurais comment vous récompenser pour votre courage. Néanmoins, si vous êtes une aventurière, j'aurais peut-être un travail à vous proposer. »

Un travail ? Astrithr fut donc plus attentive à la demoiselle. Une jolie robe, son livre à la main, bien coiffée, des mains délicates. Elle n’était pas une demoiselle du peuple. Elle était de la noblesse. Elle avait donc de quoi payer.

& Dites toujours, je suis ouverte. `

Ainsi, elle se fit offrir de les accompagner, elle et son père, vers Maidstone, dans le Kent, en tant qu’escorte. Un travail facile. Elle accepta donc le travail. De plus, son point de rendez-vous avec Dhvorak se trouvait dans le Kent. Ainsi, elle allait s’en approcher et faire de l’argent en même temps. Pratique. Ainsi donc, Astrithr se présenta et suivit Aanor à la taverne du renard, où elle devait rejoindre son père.


⇜ Astrithr ⇝




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administrateur
Futur Chevalier de Camelot


Parchemins : 704
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Les Orcades
Métier/Rang : Prince errant, c'est comme un chien errant mais avec une couronne.
WANTED
Dead or Alive


Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte Mer 5 Oct - 19:01


« Pour sûr » répondit Gauvain avec l'esquisse d'un sourire pendu aux lèvres. L'un des meilleurs bretteurs d'Albion, sans se vanter. Après tout c'était comme ça qu'il avait sauvé la vie du prince Arthur. Néanmoins le fils d'Orcanie se devait de taire cette aventure. Mais en soi la réponse n'était pas une preuve que l'homme savait se battre, Gauvain en avait pleinement conscience, après tout bien des gens pouvaient se balader avec une épée à la ceinture sans même savoir la manier. « Sinon j'aurais jamais survécu à un voyage depuis la Northombrie en passant par la Mercie » ajouta-t-il pour achever de convaincre le marchand. Bien sûr notre ami avait suffisamment de confiance et de charisme pour faire comprendre qu'il n'était pas homme à se laisser effrayé par des bandits de grand chemin. Après tout il avait survécu à bien pire.

Là, le regard de l'homme se détourna pour observer autre chose derrière Gauvain. Hésitant un instant, ce dernier se retourna pour chercher à savoir ce qui avait bien pu susciter plus d'attention que celle qui lui devait être accordé. Là il découvrit deux femmes, l'une blonde et l'autre brune, qui marchaient en direction de la taverne. Les deux étaient de vraies beautés, bien que la brune avait tout d'une guerrière. Un souvenir lointain et puissant zébra son esprit comme un éclair dans le ciel. Non... ce n'était pas elle. « Aanor ma belle, qui nous ramènes-tu donc ? » demanda le marchand. L'attention de Gauvain se porta alors sur la blonde, une demoiselle à l'allure gracieuse et douce. Une belle fleur assurément, une de celle que l'on osait pas toucher de peur qu'elle ne fane au touché. L'aventurier restait silencieux, lui qui par habitude aimait assez jacter. Parfois il fallait aussi savoir apprécier ce qu'il nous était donné de voir. Bien rapidement hélas, il fallut reporter l'attention sur l'autre femme, sans doute que la fille du marchand avait elle aussi trouvé une escorte pour voyager jusque dans le Kent... Pas question qu'une chance de gagner de l'argent ne s'envole !




❝ WANTED - DEAD OR ALIVE ❞
« Si vous vous retrouvez tout seul, chevauchant de verts pâturages avec le soleil sur le visage, n’en soyez pas troublé, car vous êtes au Champ Elyseum et vous êtes déjà morts. » gladiator - PEPPERLAND ©
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueuse
Belle Demoiselle


Parchemins : 92
Date d'inscription : 03/10/2016
Royaume : cités libres
Métier/Rang : fille de marchand

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte Jeu 10 Nov - 14:26


    Sans plus de soucis, Aanor avait cheminé jusqu'à la taverne en compagnie de sa sauveuse. Sourire radieux pendu aux lèvres, elle s'était retenue de lancer des regards à la femme à ses côtés. Il était rare de tomber sur des personnalités de cette trempe, la place de la gente féminine dans la société étant assez difficile à bouger. Il ne restait qu'à espérer que son père accepte. Ce dernier était d'ailleurs en conversation avec un homme qui leur tournait le dos. Il semblait avoir une bonne allure et dégageait une forme d'assurance. Voilà qui était intéressant. Alors qu'elle se trouvait à porter de conversation, son paternel s'adressa à elle pour aller aux nouvelles.
    _ Oh père je vous présente ma sauveuse ! répondit la blonde avec un sourire plus grand encore. J'étais au marché quand une bande de voleurs s'est approché de moi et cette femme les a fait fuir. Je me suis dit qu'elle était parfaite pour venir avec nous dans le Kent.
    Elle vit le visage de son père se décomposer avant de reprendre contenance. Il scruta la brune avec attention avant de se passer une main dans la barbe. Voilà qu'il était face à un dilemme de taille.
    _ Me voilà dans une situation fort embarrassante ma foi, finit-il par dire au regarde des deux personnes en leur présence. Si je me tenais à mon engagement, je ne prendrais que l'un de vous. Mais, force est de constater que vous semblez avoir tous les deux les talents requis. L'argent n'étant pas un problème, je vous propose à tous les deux de nous servir d'escorte. Est-ce que cela vous convient ?

    Aanor était plus que ravis de l'idée, espérant que les deux diraient oui. Après tout c'était toujours agréable de se faire de nouvelles connaissances. Elle avait milles questions à poser à la femme qui l'avait sauver, elle voulait en apprendre davantage sur sa culture et savoir pourquoi elle maniait des armes. Quant au brun que son père avait trouvé, il avait quelque chose d'intriguant et de fascinant. Comme s'il cachait quelque chose d'arrière sa confiance en lui. Ce voyage promettait d'être intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueuse
Mercenaire


Parchemins : 48
Date d'inscription : 12/02/2016
Royaume : L'Oural
Métier/Rang : Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte Mer 16 Nov - 4:36

Un mélange d’odeur se fit sentir près de la taverne. La sueur, la nourriture, la boisson… C’était un univers qu’Astrithr avait appris à connaitre durant ses nombreux voyages. À la longue, on s’y faisait. C’était devenu une odeur normale, ordinaire, comme celle de la terre humide, ou des sapins en hiver. Bref, y mettant le pied, Astrithr suivit la demoiselle qu’elle venait de sauver quelques minutes auparavant jusqu’à un homme plus vieux ainsi qu’un autre qui était armé d’une épée à sa ceinture. Sans doute que le père de la demoiselle venait déjà de trouver quelqu’un pour le contrat d’escorte.

Alors qu’Aanor expliquait à son père qu’Astrithr venait de la sauver des voleurs, la sarmate tourna la tête vers l’autre qui la regardait. Arquant un sourcil, elle n’en fit pas un plat, préférant reporter son attention sur le marchant qui, après tout, était celui qui allait faire le choix final. Elle non plus ne voulait pas perdre cette chance de faire de l’argent. Mais l’homme n’avait évidemment pas envie de se prendre la tête à choisir un ou l’autre, ainsi, il leur proposa de partager le travail. Elle n’allait pas faire sa difficile, mais elle aurait préféré ne pas partager le contrat avec cet inconnu. Après tout, son seul et unique partenaire était Dhvorak. Elle n’avait pas l’habitude de partager ses contrats avec quelqu’un d’autre, et apprendre à travailler avec une autre personne que son partenaire de toujours lui semblait être une tâche spécialement exaspérante. Mais sans laisser rien paraître, Astrithr posa ses yeux sur son nouveau partenaire puis de nouveau sur le marchand.

& Je suis prête quand vous l’êtes.

Reposant les yeux sur l’inconnu, elle se consola en se disant qu’au moins, elle allait faire un peu d’argent en se rapprochant de son point de rendez-vous avec Dhvorak. C’était déjà ça de gagner. Il fallait simplement espérer pour le brun qu’il n’allait pas se mettre en travers de son chemin.


⇜ Astrithr ⇝




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administrateur
Futur Chevalier de Camelot


Parchemins : 704
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Les Orcades
Métier/Rang : Prince errant, c'est comme un chien errant mais avec une couronne.
WANTED
Dead or Alive


Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte Dim 4 Déc - 12:30


Ainsi donc était-il question de faire équipe avec une femme. Gauvain resta un instant dubitatif, écoutant ce que le marchand avait à proposer pour s'éviter d'avoir à choisir entre lui et elle. En soi ce n'était pas une mauvaise idée que de vouloir s'assurer une bonne protection en prenant non pas un mais deux protecteurs. Même si la route qui menait au Kent était bien moins dangereuses que celle de la Mercie ou du Northumbrie. Le prince d'Orcanie préférait rester le plus neutre possible pour n'attirer les foudres de personne, il n'était pas là pour déclencher un quelconque conflit comme il en avait le secret. « C'est correcte pour moi » fini par répondre Gauvain en hochant la tête. Il n'allait pas cracher sur de l'argent. D'ailleurs il ne voyait pas de raisons de le faire. Ô peut-être qu'un autre aurait refusé de travailler avec une femme, mais notre homme savait qu'il ne fallait pas se fier aux apparences. Une femme pouvait vous mettre une rouste avec autant de puissance qu'un bœuf. Après cela dépendait seulement de l'instruction martial qu'elles avaient reçu dans leur tendre jeunesse. Aussi à n'en pas douter, celle qui devait être mercenaire, n'avait pas connu la tendresse et la douceur des royaumes du Sud d'Albion. « Merveilleux, nous prendrons la route tantôt. Si vous avez des affaires à préparer et bien faites, nous nous retrouverons à l'entrée Est de la ville » dit le marchand avec un grand sourire. Voilà qui semblait le satisfaire et le mettre en joie. Il allait s'en dire que ce n'était pas tous les jours que les gens se mettaient d'accord aussi rapidement et surtout aussi facilement. Gauvain hocha la tête en signe qu'il avait compris. Il avait une ou deux affaires à récupérer chez un forgeron, ainsi que son cheval et le temps de faire tout cela il serait temps de rejoindre le marchand et sa famille à l'endroit indiqué.




❝ WANTED - DEAD OR ALIVE ❞
« Si vous vous retrouvez tout seul, chevauchant de verts pâturages avec le soleil sur le visage, n’en soyez pas troublé, car vous êtes au Champ Elyseum et vous êtes déjà morts. » gladiator - PEPPERLAND ©
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueuse
Belle Demoiselle


Parchemins : 92
Date d'inscription : 03/10/2016
Royaume : cités libres
Métier/Rang : fille de marchand

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte Ven 20 Jan - 11:44


    Aanor observait la grande porte Est de Bittern. De part et d'autre elle était flanquée de gardes qui surveillaient les entrées et sorties des voyageurs et des marchands. La demoiselle scrutait les comportements d'autrui, curieuse de découvrir quelle personnalité se cachait derrière un visage. Cornouailles, Kent, Mercie, Pays de Galles et tant d'autres royaumes desquels venait chaque personne qui passait les portes de la cité libre. C'était étrange de les appeler ainsi. Les cités libres. Cela donnait l'impression qu'elles flottaient dans les airs, hors de porté des têtes couronnées qui auraient envie de leur mettre la main dessus. Pourtant elles restaient irrémédiablement enracinées sur la terre des hommes et elles n'avaient de libre que leur nom. Dans l'ombre les cartels et les guildes marchandes faisaient la loi, à celui qui serait le plus puissant. Personne n'était dupe et personne ne faisait quoi que ce soit pour changer. L'être humain était un véritable mystère aux yeux de la native de Chester.

    La jeune femme s'était installée au côté de la carriole de son père dans laquelle se trouvait toutes leur marchandise. Pour la tirer, un cheval de trait au caractère doux qui observait sans trop faire attention ce qui se passait autour de lui. L'animal avait déjà arpenté l'île en long et en travers, aussi l'activité humaine ne lui faisait plus d'effet. Aanor s'approcha de l'équidé pour caresser son encolure, elle l'aimait beaucoup. Ce n'était qu'une bête et pourtant elle était plus merveilleuse que n'importe qu'elle personne qu'elle avait pu rencontré jusqu'à ce jour. Même s'il y avait bien Corwyn pour sortir du lot, mais c'était parce qu'il était différent et n'exerçait pas un métier comme les autres. Le cheval lui lança un regard tranquille en la reconnaissait, la belle lui adressa un sourire et passa une main sur ses naseaux.

    _ Voilà notre escorte ! annonça son père à la vu des deux personnes qu'il avait recruté pour faire le chemin jusqu'à Maidstone.

    Aanor se retourna pour leur faire face, arborant un sourire sincère et radieux. Elle ne les connaissait que peu et pourtant le simple fait de voir leurs visage lui faisait du bien au cœur. Il était des personnes qui vous faisaient cet effet là, quelque chose d'indescriptible qui réchauffait l'âme. Mais il n'était pas temps de traîner, le soleil continuait sa course dans le ciel. L'heure de quitter Bittern avait sonné.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueuse
Mercenaire


Parchemins : 48
Date d'inscription : 12/02/2016
Royaume : L'Oural
Métier/Rang : Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte Ven 20 Jan - 15:31

Préparer tout ce dont elle avait besoin pour faire le voyage? Jetant un regard peu amical à son nouveau partenaire pour cette mission et sortit de la taverne pour aller se préparer. Ainsi, elle passa par la forge où elle récupéra son arme qu’elle avait laissé pour réparation. Suite à cela, elle alla s’acheter un peu de nourriture pour passer la route avant de finalement changer sa robe noire pour sa robe verte, fourrant la noire dans son sac sans trop de soin. Quand elle décida ensuite de partir à la rencontre de son nouvel employeur, elle croisa les idiots qu’elle avait insultés plus tôt.

Recevant un regard de haine qui lui donnait l’impression qu’on la menaçait, elle leur afficha un sourire, question de cultiver un peu plus leur haine à son égard. Après tout, des gardes n’étaient pas très loin et donc il leur était impossible de venir se venger sans se faire prendre. C’était tant mieux pour eux en fait, car Astrithr n’aurait pas eu de mal à les terrasser, maintenant qu’elle avait une bonne arme.

Arrivant bientôt à la fin de la rue principale, Astrithr put voir au loin la carriole du marchand qu’il l’avait engagé. Silencieuse, elle continua d’avancer, croisant l’autre escorte au passage. La sarmate se demanda alors s’il était compétant pour ce travail, ou si le port de l’épée était son seul talent. C’était quelque chose qu’elle allait devoir apprendre en route, sans aucun doute. Bref, posant les yeux sur Aanor qui semblait heureuse de la voir, elle lui fit un hochement de tête pour la saluer.


⇜ Astrithr ⇝




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administrateur
Futur Chevalier de Camelot


Parchemins : 704
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Les Orcades
Métier/Rang : Prince errant, c'est comme un chien errant mais avec une couronne.
WANTED
Dead or Alive


Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte Ven 3 Fév - 16:24


Gauvain s'en était allé chercher son cheval à l'écurie de l'auberge où il avait trouvé à loger en arrivant dans la cité. Son séjour se trouvait ainsi écourté mais ce n'était pas plus mal. Bittern n'avait rien de plus à lui offrir que la plus part des royaumes qu'il avait déjà arpenter. Au moins cette fois il ne le ferait pas seul. L'animal piaffa de joie en retrouvait son cavalier, l'annonce d'un nouvelle aventure et de nouvelles rencontres. Gauvain avait pris soin de le sceller et ranger toutes ses affaires pour le voyage à venir. Il promettait d'être long et peut-être un peu ennuyeux. Ou peut-être pas. L'homme n'en savait rien pour l'heure et personne n'avait laissé présager quoi que ce soit. Si bien que le prince d'Orcanie ne devait pas être prompte au jugement d'autrui.

Cheval au pas dans les rues de la cité, il avait rejoint le point de rendez vous sans encombre. Là il avait retrouvé la famille de marchands ainsi que la mercenaire qui ferait leur même travail que lui. Nul ne pouvait prédire l'avenir, mais tout ça fleurait bon le voyage qui allait forger quelques liens. Lesquels, cela restait à savoir. Arrivé à la hauteur de tout ce petit monde, Gauvain salua le patriarche d'un signe de tête. Il ne se sentait pas tellement causant pour l'heure. « Quand vous êtes prêts » dit-il simplement.

Bittern semblait déjà bien loin derrière eux, la silhouette d'une cité qui n'avait rien à envier aux autres royaumes d'Albion. Pas même la paix, elle était sans doute la chose la plus rare dans ce monde. Elle n'avait pas de prix, et sa saveur avait un goût de cendre. Gauvain avait lancé un regard en direction de la cité, il savait qu'un jour prochain il la reverrait, il n'était pas inquiet. Son cheval marchait d'un pas tranquille au côté de la carriole. Le temps s'annonçait bien sur la grande route en direction du Kent.




❝ WANTED - DEAD OR ALIVE ❞
« Si vous vous retrouvez tout seul, chevauchant de verts pâturages avec le soleil sur le visage, n’en soyez pas troublé, car vous êtes au Champ Elyseum et vous êtes déjà morts. » gladiator - PEPPERLAND ©
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueuse
Belle Demoiselle


Parchemins : 92
Date d'inscription : 03/10/2016
Royaume : cités libres
Métier/Rang : fille de marchand

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte Lun 13 Fév - 14:50


    A pieds ou à cheval, ils avaient quitté Bittern sans l'ombre d'un quelconque problème à l'horizon. Aanor était installée aux côtés de son père sur la carriole attelée. Elle regardait le paysage changer à mesure qu'ils avançaient sur la grande route. Il changeait certes, mais c'était toujours le même depuis des années. La main de l'Homme n'était pas encore parvenue à façonner complètement la nature, de quoi ravir la jeune femme qui se faisait toujours un plaisir de voyager à travers les royaumes du Sud. Cornouailles, Sussex, Kent, ils avaient tous quelque chose de rassurant et bienveillant. Mais pour l'heure, c'était le ciel qui commençait à se faire incertain alors qu'ils avaient quitté depuis un temps la cité libre. Des nuages s'élevaient de l'ouest, formant un front épais au loin. Sans doute ne faisaient-ils que passer sur la Manche sans plus chercher à passer sur les terres. Au dessus de leurs têtes, les mouettes planaient dans le vent, leurs becs pointés en direction de la mer qui n'était qu'à quelques lieux de la grande route. Peut-être qu'une tempête se préparait au large, difficile de deviner.

    A cette heure, la petite compagnie se faisait encore silencieuse. Aanor appréciait ce calme. Pour le moment chacun restait dans son coin et c'était compréhensible. Aucun lien n'avait encore été tissé, aussi le dialogue se trouvait-il être quelque peu compliqué à entamer. La jeune femme ne doutait pas qu'il finirait pas se construire, il fallait seulement laisser à chacun le temps de se découvrir et s'apprivoiser. Aussi parfois, elle lançait quelque regard à leur escorte. Elle posait sur eux une attention douce et bienveillante parce qu'elle ne voulait pas donner l'impression de les épier ou de les regarder de travers. Ainsi passa la première journée de leur voyage. D'autres allaient suivre et dessiner une aventure comme on en faisait rarement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage Non Joué


Parchemins : 8
Date d'inscription : 30/12/2012
Royaume : Albion
Métier/Rang : Personnage Non Joué
In a Land of Myth, and a time of magic, the destiny of a great kingdom rests on the shoulders of a young person. His name... Invité.


Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte Lun 13 Fév - 15:29





L'Escorte
Bittern & Maidstone


L
es voyageurs cheminèrent plusieurs jours durant, affrontant le mauvais temps de la saison. Mars n'offrait pas le meilleur à ceux qui décidaient d'arpenter les routes d'Albion. Plusieurs fois les rivières et les cours d'eau se révélèrent infranchissables et obligeaient à faire preuve de patience le temps de la décrue. Ils purent ainsi franchir les frontières du Kent sans trop d'encombre mais en ayant perdu quelques jours sur leur itinéraire. Sachant cela, ils avaient décidé de rallonger leur journée et de ne s'arrêter que lorsque le soleil viendrait à disparaître sur l'horizon.

Ce soir là, ils s'arrêtèrent au pied d'une vieille tour de garde abandonnée qui dominait la petite vallée qu'il leur faudrait descendre au lendemain. Les chevaux étaient épuisés et ne demandaient qu'à se reposer. Ils ne durent pas longtemps à installer le camp et déjà la nuit annonçait son règne prochain. Le fond de l'air était frais et encore humide des pluies de la journée. Le ciel s'annonçait dégagé pour ce soir tandis que la lune entamait déjà son ascension. Le feu venait tous juste d'être allumé par le marchand, éclairant ainsi le camp d'une douce lueur orangée. Au loin, les premiers hululements d'une chouette. La forêt commençait déjà à se faire plus sombre et inquiétante que durant la journée. La vie nocturne n'allait pas tarder à prendre ses marques, annonçant déjà le règne des créatures nocturnes.


2


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueuse
Mercenaire


Parchemins : 48
Date d'inscription : 12/02/2016
Royaume : L'Oural
Métier/Rang : Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte Mar 14 Fév - 15:34

Le ciel se dégageait, enfin. La pluie ne la dérangeait pas plus qu’il le fallait. C’était seulement désagréable de porter un corset en plein jour de pluie. Enfin, elle ne s’était pas plaint de tous ces jours de trajet et donc elle n’allait pas commencer maintenant. Elle s’était fait discrète, jusqu’ici, n’étant pas le genre à se faire remarquer de toute façon. Ça semblait plutôt être le genre de Gauvain, son compagnon pour cette mission d’escorte.

Si elle s’était attendue à ce que ce voyage soit désagréable, elle s’était trompée. Gauvain était plutôt un joyeux luron, et il avait amusé le marchand, détournant l’attention de sur elle. L’idée de raconter son histoire ne l’intéressait pas vraiment, surtout sachant qu’Aanor était intéressée à la connaître. En fin de compte, peut-être qu’Astrithr se faisait un vilain plaisir à laisser planer le mystère à son sujet. De toute façon, qu’aurait-elle pu raconter? Qu’elle collectionnait les boulots pour l’or avec son compagnon de route? Et puis elle s’attendait à se faire demander si Dhvorak était son amoureux, l’ayant déjà entendu plus d’une fois avant. À croire qu’ici, les femmes ne pouvaient avoir de compagnon de route de l’autre sexe sans que ça paraisse louche.

Enfin, une tour de garde abandonnée se fit voir. Elle dominait sur une petite vallée qu’ils devaient traverser. Sentant son cheval fatigué, elle avait proposé qu’ils s’y arrêtent pour la nuit qui, de toute façon, n’allait pas tarder. Son idée faisant l’unanimité, ils s’arrêtèrent au pied de la tour et commencèrent à s’installer. Tout le monde s’affaira et bientôt, la nuit tomba. La forêt avait l’air sombre, le feu éclairait leur camp. Sa chaleur était rassurante et réconfortante dans la fraîcheur de cette nuit. Avec tout le retard qu’ils avaient pris, elle espérait que Dhvorak ne l’attendrait pas trop longtemps à leur point de rendez-vous. Avec un peu de chance, il aurait trouvé un boulot aussi et aurait un peu de retard aussi.

Bref, Astrithr enleva la selle de son cheval après l’avoir attaché, lui donnant ainsi un peu de liberté au niveau du dos et du ventre. Elle qui connaissait la bonne sensation de liberté qu’on pouvait éprouver en enlevant un corset, elle ne pouvait que se douter que le cheval se sente aussi bien une fois sans selle.


⇜ Astrithr ⇝




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administrateur
Futur Chevalier de Camelot


Parchemins : 704
Date d'inscription : 28/12/2012
Royaume : Les Orcades
Métier/Rang : Prince errant, c'est comme un chien errant mais avec une couronne.
WANTED
Dead or Alive


Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.land.of.myth
MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte Dim 19 Fév - 21:48


Gauvain avait posé pied à terre tandis que le soleil venait à disparaître derrière l'horizon. Il avait porté son regard sur les derniers lueurs du jour, peignant le ciel de couleurs chaleureuse alors qu'à l'Est la lune avait déjà commencé son ascension. Cet astre encore grand et jaune à cette heure, bientôt lointain et blanc. Le feu de camp brûlait déjà, éclairait la tour abandonné de sa lumière orangée. Les ombres s'étiraient sur la pierre, sombre et et inquiétante alors que les conversations allait déjà bon train, sauf pour ce qui était de la mercenaire sarmate qui parlait toujours très peu depuis qu'ils avaient quitté Bitterne.

Le vagabond d'Orcanie s'était assis près du feu pour écouter les anecdotes de l'homme qui l'avait engagé. « Je me souviens encore du jour où, avec mon père, nous nous étions arrêté près d'une tour comme celle-ci. On avait allumé un feu, bien mangé et on s'était endormi aussitôt, mais dans la nuit on a entendu un vacarme à l'intérieur ! Ça avait réveillé tout le monde. On avait pas envie, mais fallait bien voir qu'est-ce qui faisait ça. Pis en faite quand on a ouvert la porte, y a une nuée de chauves-souris qui sont sorti, mon père est tombé su'l'cul » dit l'homme en rigolant, de quoi faire esquisser un sourire amusé à Gauvain. Nul besoin d'être un grand chevalier pour vivre tout un tas d'aventures, les gens simples pouvaient en avoir des bien plus amusantes à raconter. Le natif des îles du nord appréciait beaucoup ce genre de moment au près du feu, c'était assez conviviale, comme une deuxième famille depuis qu'il avait abandonné la sienne il y avait de cela des années. Là, le chef de famille se tourna vers lui et la Sarmate « Et vous ? Vous avez des histoires à nous raconter ? » demanda-t-il. Gauvain réfléchit un instant, faisant le tri dans ce qu'il était possible de raconter et ce qu'il était préférable de ne pas révéler.

« Oui, une fois… » répondit-il en réfléchissant à comment formuler les choses. « Je voyageais depuis le Pays de Galles vers le Essex, arrivé à Gloucester je tombe sur un homme du cartel de la Hache sanglante. Il m'arrête et me dit : toi là, je te connais, tu me dois une bourse pleine d'or. Je reste le regarder sans comprendre, je n'avais jamais vu ce gars de ma vie ! Alors je lui dis que non, il doit faire erreur. Et puis, il s'approche de moi comme pour mieux me voir et là il me fait : oh désolé, je t'avais pris pour la sœur d'un autre. » Gauvain se passa une main dans la barbe. Le père se mit à rire à n'en plus pouvoir « Qu'est-ce qu'elle devait être barbue celle là ! » gloussait-il.




❝ WANTED - DEAD OR ALIVE ❞
« Si vous vous retrouvez tout seul, chevauchant de verts pâturages avec le soleil sur le visage, n’en soyez pas troublé, car vous êtes au Champ Elyseum et vous êtes déjà morts. » gladiator - PEPPERLAND ©
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueuse
Belle Demoiselle


Parchemins : 92
Date d'inscription : 03/10/2016
Royaume : cités libres
Métier/Rang : fille de marchand

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte Dim 5 Mar - 9:35


    Le sommeil s'emparait lentement de Aanor. Assise auprès du feu, elle écoutait les histoires de chacun tout en observant les lieux à la lueur des flammes. Eux qui étaient arrivés quand il faisait encore jour, voilà que la nuit ne laissait plus que des esquisses de la nature. La jeune femme noyait son regard dans la flambée, ses yeux piquaient après avoir tant vu de la journée. Une cape sur les épaules, elle prit soin de s'y enrouler alors que la fraîcheur venait à s'étendre et s'éprendre des vivants. Avec calme et en silence, Aanor souriait en entendant l'histoire de son père, puis celle de Gauvain. Son paternel rirait de bon cœur en apprenant la chute de l'anecdote. La jeune femme se contenta d'une esquisse, trop fatiguée pour avoir envie de rire à gorge déployée comme aimait à le faire le chef de famille. Malgré le mauvais temps et un voyage long, elle était ravi d'avoir faire la rencontre d'Astrithr et Gauvain. Si la première n'était pas bien bavarde et assez mystérieux, le second comblait ses silences avec malice. Là, elle observait ces deux compagnons de route avec une certaine tendresse et douceur. La belle ne pouvait pas s'empêcher d'éprouver de bons sentiments à leur égard. Certainement qu'elle aurait un pincement au cœur le jour où ils arriveraient à Maidstone, mais ainsi était la vie.

    Les voix paraissaient lointaines, comme dans un rêve. Lentement, Aanor avait basculé dans les bras de Morphée. Paupières closes, elle voulait seulement se reposer un peu les yeux, mais le sommeil avait fini par s'emparer d'elle, sans un mot, sans un bruit. Elle n'avait même pas senti le moment où son frère l'avait pris dans ses bras pour aller la coucher. Mais à la place d'une nuit paisible, son esprit était aller à la divagation, la faisant voyager aux travers des rêves. Jusqu'à ce craquement dans la nuit qui la fit se réveiller en sursaut. Ce n'était pas la première qu'elle était surprise, un animal avait tôt fait de passer par là, poussé par la curiosité. Mais il semblait s'agir de quelque chose de plus gros qui rôdait autour du campement des voyageurs...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueuse
Mercenaire


Parchemins : 48
Date d'inscription : 12/02/2016
Royaume : L'Oural
Métier/Rang : Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte Aujourd'hui à 2:04

Le soleil avait déjà donné sa place pour la nuit quand ils finirent par s’installer près du feu. Le père de la petite famille qu’ils escortaient raconta une histoire, rappelant à la Sarmate que les seuls souvenirs qu’elle avait de son propre père étaient les entraînements qu’il lui avait donnés. Elle n’avait rien de joyeux à raconter sur lui. Elle n’avait rien à raconter de joyeux sur sa vie avant qu’elle ne rencontre Dhvorak en fait. S’entrainer à tuer un homme pour pouvoir se marier, après tout, n’avait rien d’amusant.

Enfin, le marchand se tourna vers elle et Gauvain pour leur demander s’ils n’avaient pas d’histoires à raconter, de leur côté. Silencieuse depuis leur départ, elle se tourna vers Gauvain. « Oh, je suis certaine qu’il en a plusieurs à nous raconter. » Mieux valait lui envoyer la balle, n’ayant pas envie de se faire poser des questions personnelles du genre ‘Où avez-vous apprit à vous battre?’ ou encore ‘Ne trouvez-vous pas qu’il soit dangereux pour une femme de voyager seule, aussi armée soit-elle?’ Elle les avait toutes entendus les questions sexistes et stupides, autant des hommes que des femmes. Ainsi, en renvoyant la question sur Gauvain, elle s’éviter de s’énerver contre son employeur.

Gauvain se mit alors à raconter une anecdote, parlant d’un homme qui l’avait pris pour une femme. Les cheveux longs qui l’avait trahi sans doute. Néanmoins, l’histoire était assez drôle pour arracher un sourire à la sarmate qui n’allait probablement pas cesser d’en entendre parler. Enfin, quant à voyager avec des gens, autant essayer de s’accorder avec eux au mieux, surtout si elle voulait son argent.

Un peu plus tard, tout le monde fut endormi, sauf les deux escortes. « Tu peux aller dormir en premier. J’ai pas sommeil. » Sur ces mots, Astrithr se leva et alla chercher sa gourde pour ensuite revenir près du feu. Gauvain alla donc se coucher et Astrithr prit le premier tour de garde. Deux heures plus tard, un craquement dans les bois se fit entendre. Les réflexes bien aiguisés, Astrithr se leva en même temps de sortir deux dagues de ses bottes. Aanor venait de se réveiller aussi. « Ne fais aucun bruit » chuchota la sarmate à la demoiselle. Doucement, elle se dirigea, sur ses gardes, vers Gauvain qui dormait toujours. D’un léger coup de pied, elle le réveilla. « Debout, on est pas seuls » lui dit-elle avant qu’un autre craquement se fasse entendre. Rapidement, Astrithr se tourna vers Aanor et lui pointa son frère et son père, lui faisant signe de les réveiller.

HJ:
 


⇜ Astrithr ⇝




Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: [quête] L'Escorte

Revenir en haut Aller en bas

[quête] L'Escorte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rang C ou B, Atsu Island, escorte ou enquête [Atsu Island, Rang C-B, Tout type, Enquête ou Combat]
» Escorte d'un climatologue
» Demande de rp: Escorte personnelle. [Résolu]
» Escorte en plaine trouble [PV Ys/Yaelle][abandonné]
» Demande d'escorte : Elwë Sáralondë

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Land of Myth :: Albion :: Autres Lieux :: Autres Royaumes :: Sussex-