EssexRéputation du royaume00 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume d'Erkenwine
CalédonieRéputation du royaume70 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume de Drest Gurthimoth
NorthombrieRéputation du royaume00 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume d'Ida de Bernicie
KentRéputation du royaume00 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume d'Œric
Les OrcadesRéputation du royaume48 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume de Lot d'Orcanie
CornouaillesRéputation du royaume404 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume d'Uther Pendragon
MercieRéputation du royaume00 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume de Cenred de Mercie
Pays de GallesRéputation du royaume00 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume de Bellin de Caerleon
Est-AnglieRéputation du royaume00 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume de Guillem Guechan
SussexRéputation du royaume00 points

Sécurité
Qualité de vie
Royaume de Rodor
De nombreux PVs et Scénarios vous attendent !
Nous attendons avec impatience la venue de personnages comme
Bohort l'Essillié, Adalric, ou encore Lancelot !
Bonjour Invité, Land Of Myth a réouvert ses portes,
alors rejoins nous sur le forum pour vivre de grandes aventures !
Land Of Myth est un forum basé sur la Légende du Roi Arthur
et des Chevaliers de la Table Ronde
.
Le contexte se déroule au VIe siècle. De nombreuses informations sur le Haut Moyen Age
et la Féodalité sont à votre disposition pour la création de votre personnage.
Oyez braves gens !
Les seigneurs de Land Of Myth vous annoncent la venue du Tableau d'affichage !
Vous y retrouverez bon nombre de quêtes avec des pièces d'or à la clé !
Découvrez la liste des Rois & Royaumes d'Albion.
Les rois et reines ne sont pas jouables, merci de ne pas vous inscrire avec
le pseudo d'une des têtes couronnées de l'île.
Veuillez noter que nous sommes en l'an 510.
Référez-vous à la chronologie des événements pour bien vous
situer dans le temps !

Partagez|

Pinage à la taverne [PV Dhvorak & Mordred]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Joueur
Chevalier de Camelot


Parchemins : 91
Date d'inscription : 20/06/2013
Métier/Rang : Chevalier
L'amour de ma vie? Mon cheval

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Pinage à la taverne [PV Dhvorak & Mordred] Lun 15 Fév - 0:09

Erwan avait été envoyez en mission de reconnaissance dans une contrée voisine de Camelot. Quel ennui ! Ce genre de mission ne promettait aucune aventure. Juste galoper sous la pluie. Cela faisait plusieurs heures que le chevalier avait quitté Camelot et il sentait que sa monture faiblissait. Le pauvre animal devait avancer par un temps pareil. Pauvre bête. Erwan adorait son cheval. Il lui était plus fidèle que quiconque.  Il venait de traverser une forêt ce qui n’avait pas aidé l’animal. Erwan devait faire une pause. Lui-même était complètement souillé et la faim commençait à le gagner.

Le chevalier avait fini par trouver une taverne tout ce qu’il y a de plus classique. Il déposa son cheval à l’écurie avant d’entrée dans l’établissement. Ca sentait le gueux rempli de cervoise. Le genre qui noie sa médiocrité dans de l’alcool bas de gamme. Pathétique. Erwan alla tout de même s’installer à une table. Sa cape cachant sa condition, il passait inaperçu. Il ne voulait pas qu’on vienne l’importuner en lui parlant du grand Arthur. Une blague oui. C’était un gosse à qui on avait confié une bien trop grosse responsabilité. Uther Pendragon ! CA c’est un roi.

-Une cervoise, un saucisson et une tartine au poulet je vous pris. Il me faudrait également une chambre et de quoi nourrir ma monture.


Il allait devoir rester là pour la nuit. Il ne voulait pas voyager de nuit après une longue journée comme celle-ci. Sa mission n’était pas capitale. Il pouvait se permettre de s’arrêter pour la nuit. Alors qu’il attendait son repas, le chevalier remarqua un groupe d’hommes ayant manifestement noyés le peu de cerveau qu’ils possédaient dans du vin de basse qualité. Ceux-ci étaient particulièrement bruyant et ne cessait d’importuné la clientèle.

Alors qu’il savourait sa cervoise et son saucisson, un des hommes l’apostropha

-Hey l’étranger ! Toi aussi tu es venu trouver une puterelle à ton gout ? Ahah ! Celle là à connu plus d’épée que ton fourreau !

La pauvre fille était à peine plus vieille que son neveu et ne semblait en rien correspondre à la description du gueux. Il l’avait coincé dans un angle de la pièce et essayait de l’attiré dans ses bras malgré sa visible résistance.

-A vrai dire je ne cherche que là paix et tes amis et toi ne faite que m’importuné. Laissez cette jouvencelle nettoyer le sol et foutez le camp ! Votre odeur et votre esprit me rappel une vache alors allez vous vider vers la pute du coin et ne revenez pas.


C’était quitte ou double. Ou ils partaient ou ils cherchaient à le faire taire. Visiblement ils ne comptaient pas partir car le groupe se dirigea vers lui en beuglant comme des ânes. Il semblait qu’Erwan n’allait pas pouvoir finir son repas tranquille. Il n’y avait donc qu’une solution. Leu botter l’arrière train et les foutre dehors de lui-même. Ce n’était pas pour lui déplaire. Un peu de sport avant manger n’était pas une mauvaise chose.




avat credit to Insuline


Dernière édition par Erwan de Brycheiniog le Mer 27 Avr - 22:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueur
Mercenaire


Parchemins : 211
Date d'inscription : 12/02/2016
Royaume : Le plus offrant
Métier/Rang : Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pinage à la taverne [PV Dhvorak & Mordred] Mer 17 Fév - 12:37


A pays pourris, temps pourris. Y avait pas à dire, Albion était un de ces endroits charmants quand il faisait beau temps, sauf que ça arrivait moins souvent qu'on le pensait. Pour avoir été qu'une fois à Rome du temps où il faisait parti de l'armée romaine, il se souvenait pas avoir eu tant chaud que ça nul part ailleurs. A l'époque de sa vie en terre Sarmates, il avait pas vécu plus froid. Mais sur cette île à l'autre bout de la carte, il avait jamais connu aussi humide. La chance que les armes rouillaient pas si facilement sinon il était bon pour se battre avec des épées d'bois. Quoi que non même pas, elles auraient fini par pourrir elles aussi. Restait quoi ? De se battre avec des cailloux pour sûr. Ou prend un gueux pour taper sur l'autre. De t'façon ils servaient qu'à ça par ici tant ils étaient pas très dégourdis. A vous r'garder avec l’œil vide quand vous passiez sur votre cheval. Ils avaient jamais vu des mercenaires ceux là ? Tous peureux qu'ils étaient, y avait quelques que houliers qui se pensaient plus fort mais pas plus intelligents. Qu'ils avaient de sales trognes.

Dhvorak était dans un coin de la taverne, son regard bleu passant sur les gens entrain de fatrouiller avec d'autres. Pis y a ceux qu'avaient de la gueulante parce qu'ils en étaient à quelques cervoises de trop dans l'nez. Le mercenaire avait à peine fini sa poularde, la truffe dans la pinte fraîchement servis. C'est qu'il en avait avalé de la distance depuis le Sussex. Quelques jours à Bitterne lui avaient fait décrocher un contrat pour le Pays de Galles, du côté de Chester. Mais l'temps pressait qu'ça disait. De toute façon le samarte était jamais monté si haut dans l'île jusqu'à présent. Heureusement pour lui suffisait de suivre les routes avaient laissé les romains. C'était qu'ils étaient pratiques ces gens là même si aujourd'hui l'empire ressemblait à plus rien. Un tas de royaumes barbares et pis voilà.

C'est là qu'la jactance commençait à se faire plus forte que tantôt. Dhvorak tourna le regard dans la direction d'où que ça gueulait fort. Voilà qu'un sac à vin voulait causer avec un gars de passage. Ce soulard tenait une fame par la poigne alors qu'il l'avait coincé  là sans qu'elle puisse y faire quoi. C'est qu'il avait de la gueule l'étranger. Pis pas peur pour deux sous. Le sarmate voyait bien là qu'il s'agissait pas d'un couard. Sauf que la gueulante elle avait attiré de la merdaille. Fallait dire que le comparatif avec la vache avait dû piquer le gueux. Le mercenaire voyait là un bon moyen de se dégourdir les membres, tant bien qu'il était assis depuis assez longtemps. Il posa sa pinte et se leva, un sourire en coin pendu aux lèvres.

- Et alors quoi ? Dix contre un pour une bastaille de taverne ? fit Dhvorak avec amusement. Laissez moi donner le change.

V'là qu'il vint aux côtés de l'étranger. Pas qu'il avait une once d'amitié pour lui, mais que le challenge était plus amusant à se battre contre les autres qu'étaient plus nombreux. Sereinement il se fit craquer la nuque, laissant échapper un craquement sonore qu'avait pas l'air de plaire aux gueux d'en face.

- Ça pour la gueule ça sait y faire, mais rien dans le froque hein !
- Te mêle pas d'ça le germain, ramasse ta grande goule et tires toi d'ici si tu veux pas d'problèmes.
- Seulement voilà, j'ai bien envie d'avoir des problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueur


Parchemins : 121
Date d'inscription : 11/09/2015
Royaume : Brocéliande
Métier/Rang : Druide

Voir le profil de l'utilisateur http://www.gaellelaurier.fr
MessageSujet: Re: Pinage à la taverne [PV Dhvorak & Mordred] Sam 12 Mar - 23:57





Erwan  ◮ DhvorakMordred


Pinage à la taverne


Je levai la tête vers l’enseigne, essuyant les gouttes de pluie inondant mon visage du revers. C’était bien ici. A l’intérieur, un feu crépitant sans excès attira mon attention, m’offrant l’opportunité de me sécher un peu.

L’ambiance était à la fois grivoise et bruyante, l’air vicié de sueur et de relents d’alcool tandis qu’un groupe braillait et qu’un début de dispute prenait doucement forme. Autant de raisons pour lesquelles j’évitais méthodiquement ce genre d’endroit habituellement. Quitte à préférer les vents et la pluie.

Mais il était des occasions comme celle-ci ou il je me sentais obligé. Un rendez-vous, rien de galant, mais pour un simple travail de quelques jours. De quoi ne pas laisser ma bouse mourir de faim, et moi par la même occasion. Cette occupation était encore obscure et j’espérais qu’on ne me prit pas pour un mercenaire. Bien que ç’aurait été des plus étonnant à moins d’être aveugle. Bref, je me devais d’attendre un homme ici, celui-ci m’en apprendrait plus et j’aviserai alors.

Je me dirigeai donc vers la seule source agréable des lieux, observant du coin de l’œil et sans toiser quiconque autour de moi. Amené devant l’âtre, je comptais prestement et discrètement le peu qu’il me restait, ce qui faisait bien peu. Mais si ma venue s’achevait sous de bons auspices, de sacrifier mes quelques dernières pièces ne serait pas vain.

J’ôtai le tissu me couvrant la tête, et secouai ma tignasse n’ayant nulle envie de prendre froid d’être resté à macérer dans l’humidité de ma coiffe.

Un chevalier fut pris à partie par un groupe d’ivrogne, et j’imaginai que vu sa cinglante répartie, cette bande de soiffards n’allait pas en rester sagement la. Une sorte de grand barbare s’en mêla. Semblant ne pas être contre quelques coups échangés. Leur querelle ne me regardait point et je demeurai donc à ma place, m’écartant tout de même vers une table libre non loin.

L’aubergiste vint rapidement à moi, posant la question de circonstance et je demandai ce qu’il y avait de moins onéreux à sa carte. Il semblait vouloir stopper là ce début de querelle, mais les deux groupes, si pour autant se retrouver à deux contre dix pouvait être nommé ainsi, étaient bien partis pour n’avoir cure de ses suppliques.

Quoi qu’il en soit, je ne m’en mêlerai pas, à moins que l’on n’approche de trop près et me mette en péril. De ce fait, je vérifiai à tout hasard que ma dague fut à portée et repérai autour de moi ce qui aurait pu me porter secours. Autant demeurer prudent et anticiper toute éventualité.



CSS par Gaelle

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueur
Chevalier de Camelot


Parchemins : 91
Date d'inscription : 20/06/2013
Métier/Rang : Chevalier
L'amour de ma vie? Mon cheval

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pinage à la taverne [PV Dhvorak & Mordred] Mer 27 Avr - 22:45

Ils voulaient se faire botter l’arrière-train. Pas de problème ! La journée passée à galoper sous la pluie l’avait passablement énervé et taper du gueux allait forcément le remettre en forme. Et pour couronne le tout il aurait le beau rôle en défendant l’enfant. C’était parfait. Alors qu’Erwan attendait qu’un des crasseux ne passe à l’action un mercenaire qui avait l’allure d’un barbare se leva et apostropha les hommes

- Et alors quoi ? Dix contre un pour une bastaille de taverne ? Laissez-moi donner le change.

Oh ! Visiblement il n’était pas le seul à vouloir se dégourdir les muscles. Le chevalier savait qu’il pouvait tenir en joue les gueux mais s’amuser avec un inconnu ne pouvait être que divertissant. Une bataille puis une bonne pinte. Voilà un programme qui l’intéressait. Erwan lui adressa donc un sourire complice.

- Ça pour la gueule ça sait y faire, mais rien dans le froque hein !


Il avait tout à fait raison. Les paysans étaient forts pour parler pour rien. Mais ils n’étaient bien souvent que des couards. L’homme qui lui avait parlé essayait de répondre mais c’était pathétique.
 
- Te mêle pas d'ça le germain, ramasse ta grande goule et tires toi d'ici si tu veux pas d'problèmes.

- Seulement voilà, j'ai bien envie d'avoir des problèmes.

Voilà un homme qui lui plaisait bien. Désormais il était curieux de voir comment le mercenaire se débrouillait. S’il avait autant de talents que de verbiage cela promettait de passer une bonne soirée. L’aubergiste tenta alors de calmer les esprits en proposant aux hommes de s’assoir plus loin mais c’était bien trop tard. Ils avaient envie de se battre et Erwan aurait été déçut que cela se termine comme ça. Il ne faut pas renoncer à un combat. Ils étaient certes plus nombreux mais il ne s’agissait là que de sac à vinasse, c’était un jeu d’enfant. Maintenant que les hostilités étaient lancées, ils auraient été dommage qu’ils abandonnent. Erwan n’aurait pas eu son petit divertissement. Lorsque l’aubergiste se décida enfin de les laisser régler seul ce conflit et de partir s’occuper d’un client Erwan adressa un regard carnassier aux pouilleux.

-Tu vas voir ce qu’elle va te faire la vache ! Cria le gueux avant de courir vers lui

Le chevalier leva les yeux au ciel et esquiva un premier coup de poing tout en donnant un coup de genou dans les baloches du pauvre homme. En voilà un qui ne pourra surement plus se reproduire. Et c’était mieux ainsi. Les pouilleux étaient certes utiles au bon fonctionnement de la société mais ils étaient bien trop bêtes et nombreux.  Comme si l’attaque de leur « chef » les avait réveillés, les autres de la bande se jetèrent alors tout dans le combat. La partie commençait.




avat credit to Insuline
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Joueur
Mercenaire


Parchemins : 211
Date d'inscription : 12/02/2016
Royaume : Le plus offrant
Métier/Rang : Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pinage à la taverne [PV Dhvorak & Mordred] Dim 18 Sep - 0:35

Ça n'avait pas manqué, le sarmate avait remis de l'huile sur le feu et à présent la merdaille avait grand hâte de se faire botter le cul. C'était qu'ils croyaient en n'importe quoi les paysans. Pas parce qu'ils étaient plus nombreux que ça les rendant meilleurs combattants. On avait vu des armées puissances se faire écraser par des troupes moins nombreuses. Dhvorak se pensait pas fin stratège, mais lui savait où taper. Et sa règle n'était autre que : pour s'assurer que le gars reviendrait pas se venger, fallait le démolir au maximum, histoire de lui couper l'envie de revenir. Jusqu'à présent ça avait toujours plutôt bien marché. Après fallait pas non plus priver le seigneur de ces terres d'une main d'oeuvre bon marché.

Le premier gueux s'était jeté sur l'homme avant de finir à rouler sur le sol. A ce moment là les autres passèrent à l'attaque. Chope à la main, le sarmate écrasa celle-ci sur le crâne d'un homme qui l'avait pris pour cible. Le choc fut si violent qu'il s'écroula sur le sol en s'attrapant le crâne. La chope avait une sale mine à présent. Ni une ni deux, il la lança à la tête du suivant, le cognant en plein dans le pif.

- Mon nez ! Il m'a cassé le nez ! criait l'homme qui plaquait ses mains sur son visage alors que le sang s'échappait déjà.
- Pour être en harmonie avec le reste de ta gueule, lança Dhvorak sur un ton de défi.

La pique verbale ne maqua pas sa cible et sitôt l'homme tenta de repasser à l'attaque mais le mercenaire se fit une joie de lui asséner un bon coup de tête pour lui acheter le portrait et briser un peu plus l'arrête nasale. D'un rapide coup d’œil, il observa où en était son camarade de bagarre. Avant de donner un coup de pied la tête du premier homme qu'il avait assommer avec sa chope et qui montrait des signes de récupération d'esprit. En relevant les yeux, il vit qu'on l'attendant au tournant mais qu'au vu des deux paysans qu'il avait déjà mis hors d'état de nuire, il était de bon ton de se méfier de cet étranger là.

- T'as encore l'temps partir l'étranger, s'pas ton combat, grognant l'un des gueux qui semblait vouloir limiter la casser. Tires toi d'là avant qu'y soit trop tard.

Un sourire énigmatique s'étira sur le visage de Dhvorak, sans qu'on puisse dire si c'était par amusement ou pas provocation. Son regard clair semblait transpercer ses assaillants qui n'avaient pas l'air de savoir sur quel pied danser. Ils oscillaient entre méfiant et colère. Il resta un instant sans répondre, le visage indescriptible, le regard vif et malin.

- J'ai bien envie de voir de quoi les boursemolles d'ici sont capables, finit-il par dire d'une voix étrangement calme.
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: Pinage à la taverne [PV Dhvorak & Mordred]

Revenir en haut Aller en bas

Pinage à la taverne [PV Dhvorak & Mordred]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Au Nain Joyeux [ Taverne de Tronjheim ]
» La Taverne
» Un bagarre à la taverne
» [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]
» la taverne médiévale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Land of Myth :: Albion :: Cornouailles-