De nombreux PVs et Scénarios vous attendent !
Nous attendons avec impatience la venue de personnages comme
Bohort l'Essillié, Adalric, ou encore Lancelot !
Bonjour Invité, Land Of Myth a réouvert ses portes,
alors rejoins nous sur le forum pour vivre de grandes aventures !
Land Of Myth est un forum basé sur la Légende du Roi Arthur
et des Chevaliers de la Table Ronde
.
Le contexte se déroule au VIe siècle. De nombreuses informations sur le Haut Moyen Age
et la Féodalité sont à votre disposition pour la création de votre personnage.
Oyez braves gens !
Les seigneurs de Land Of Myth vous annoncent la venue du Tableau d'affichage !
Vous y retrouverez bon nombre de quêtes avec des pièces d'or à la clé !
Découvrez la liste des Rois & Royaumes d'Albion.
Les rois et reines ne sont pas jouables, merci de ne pas vous inscrire avec
le pseudo d'une des têtes couronnées de l'île.
Veuillez noter que nous sommes en l'an 510.
Référez-vous à la chronologie des événements pour bien vous
situer dans le temps !

Partagez|

Sterenn de Tregaron - Lena Headey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Administratrice
Dame de la Cour


Parchemins : 308
Date d'inscription : 29/06/2013
Royaume : Camelot
Métier/Rang : Noble

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Sterenn de Tregaron - Lena Headey Ven 4 Sep - 18:55



feat. lena headey

O
yez bons Seigneurs et Gentes Dames, j'ai voyagé à travers de biens nombreuses pour arriver à Camelot. On me nomme Sterenn de Tregaron. Je suis né(e) il y a de cela 36 années dans la paisible contrée de Tregaron. Las, je ne suis qu'un(e) noble Dame actuellement mariée. J'ai trouvé ma place dans la cité en devenant Dame à la cour.

J
e ne suis pas connue pour être un caractère facile. D’un naturel autoritaire, parfois agressif, je possède les qualités attribuées généralement aux hommes. Cette volonté farouche de vouloir commander et diriger les autres sans jamais demander leur avis. Qu’ils se taisent où ils risqueraient de voir à quel point je suis une personne rancunière pourvu d’un grand courage féroce et d’une motivation exemplaire. J’aime arrivée à mes fins et rien ne saurait m’empêcher d’aller au bout des choses. J’ai d’ailleurs un très bon sens des affaires, ce qui me permet en général d’obtenir ce que je désire. L’argent m’attire, ça il faut bien l’avouer. Mais que voulez vous que je fasse d’autres de mes journées ? Je ne suis pas une paysanne, je n’ai pas de champ à labourer ou de babioles à ventre sur le marché. Douce noblesse… Même si je joue avec les pièces d’or et cela d’une façon les plus habile, je ne souhaite plaire à personne car je n’ai pas de compte à rendre à la cour du roi Uther, bien au contraire. Bien qu’il soit reconnu que je fasse preuve d’un certain magnétisme dirait on. En faite ce qui m’inspire le plus, c’est le pouvoir. Si je n’arrive pas à l’obtenir, je me révèle généralement être quelqu’un  d’aigrie, cynique, égocentrique, désabusé, jalouse et opposante car je hais tout simplement la médiocrité, sans compter que je supporte très mal l’échec. Toutefois, si j’obtiens ce que je désire, je deviens tout l’opposée de mon démon et alors s’éveille en moi une personne douce et généreuse qui en oublie d’être intolérante, aussi bien envers la cour que le peuple. Quant à mon parlé, il se trouve être brusque et franc. Je dis ce que je pense sans détour. Il en va de même avec mes affinités aux gens. En règlement générale, la première rencontre est déterminante pour moi, il n’est donc pas conseillé de me déplaire sinon j’aurais un malin plaisir à vous faire tourner en bourrique, voire même à vous nuire. Matérialiste et ambitieuse, je ne suis pas quelqu’un de sentimentale et encore moins de romanesque. Je trouve tout cela d’un ridicule… Néanmoins, même si je fais passer mon amour de la finance avant celui de la famille, je n’aime pas me sentir abandonnée. Et si je ne sais pas manier les armes, je sais être une vraie diablesse. Méfiance donc pour ceux qui me souhaiteraient du mal, je les briserais un par un avec les moyens que j’aurais à ma disposition. Qu’à cela ne tienne, je suis peut-être bornée, mais ma malice n’a d’égale que ma volonté de réussir ce que je souhaite entreprendre. J’userais de tous sans hésiter à me salir les mains du moment que j’obtiens ce que je veux. Les gens avisés ne devront pas se mettre en travers de mon chemin. Sachez toutefois que dans ses quelques lignes, tout mon caractère n’a pas été décris car il est plus complexe encore et dans l’avenir, il pourrait se révéler plus sombre encore. La majestueuse Camelot n’accueille pas que les joyeux dorés de la couronne. Attention donc à ce que vous dites ou faite, j’ai des yeux et des oreilles partout.
S
terenn est ce que l’on peut appeler une belle femme. Elégante, racée, il se dégage d’elle un magnétisme impressionnant. Elle a tout d’une lionne même si sa taille fait moins d’un mètre soixante dix. Mais ce n’est qu’un détail. Du reste, cette femme au fort caractère possède d’une longue chevelure blonde qu’elle aime coiffer à sa guise, bien qu’ils soient généralement laissés libres avec juste deux tresses qui se rejoignent à l’arrière de sa tête. Elle dit ne pas aimer plaire aux autres et pourtant elle sait s’habiller de somptueuses robes qui scient à son rang, oscillant entre le rouge et le mauve. C’est une femme qui en impose naturellement, tout son physique crie le caractère qui est le sien, masquant cette pudeur excessive qui l’empêche de mettre ses sentiments à nus. Un air sombre et sévère transparait sur son visage. Ce visage si beau et pourtant si terrible lorsque ses yeux clairs se posent sur vous. Sterenn l’impression qu’elle sait lire en vous comme dans un livre ouvert, comme si vous ne pouviez rien lui cacher et que seul son jugement avait valeur pour les années à venir. Du reste, elle se moque pourtant de savoir si elle plait aux hommes ou non. Ce qui compte c’est de savoir si elle est capable d’obtenir ce qu’elle veut d’eux, là est son seul but. Et si elle n’est pas à l’aise pour parler de ses sentiments et de ses émotions, elle sait comment elle doit se comporter en public ou en privé. Alors si l’on pense réussir à la cerner, elle saurait vous berner car c’est une habile actrice qui sait jouer de ses expressions pour vous manipuler. Mais si son âme est si ténébreuse, Sterenn n’en aime pas moins la nature et la vie à l’extérieur. Fervente amatrice d’équitation, il ne passe pas une journée sans qu’elle ne soit en scelle, mais son pêché reste le tir à l’arc, cette passion dévorante que te tirer en plein cœur de la cible. Sans doute cela est-ce lié à son caractère directe. Néanmoins, il faut comprendre qu’il s’agit d’une personne pleine d’énergie qui a besoin de se dépenser physiquement pour se sentir bien dans sa peau. Alors si elle laisse l’épée aux hommes, pour rien au monde elle n’abandonnerait son arc et ses flèches.
L
a douce et noble Sterenn est née dans la petite citée de Tregaron. Son père le Baron était un vassal du roi Uther Pendragon. Avant elle, deux frères formés à l’art de la guerre et de la chevalerie qui s’en étaient allés rejoindre les rangs de Camelot. Si, lorsqu’elle était enfance, la fillette s’était montrée capricieuse, bornée, insupportable, elle avait du faire endurer à ses parents colères et bouderies à n’en plus finir. Mais elle était intelligente et observatrice, à l’esprit aiguisé et pratique, méthodique et rationnel. Il aurait aussi fallu lui apprendre le partage, la modération et la patience car ces choses là n’étaient pas son fort. Toutefois, au contraire de ses demoiselles qui n’aspiraient qu’à prendre les armes pour partir en guerre et connaître l’horreur des batailles, Sterenn avait très tôt compris que les vraies batailles se livraient dans les cours des rois : la politique. Nul besoin donc d’aller à l’encontre des ambitions de ses parents, même si comme toutes pucelles la douce n’aimait pas l’idée d’être vendue à une autre famille afin de créer des alliances. Ainsi se plia-t-elle tout de même à l’éducation qui convenait à une demoiselle de son rang, à savoir l’écriture, la lecture, la récitation et divers arts liés à la danse ou la musique ainsi que la science des jeux et également les connaissances médicinales permettant de soigner selon différentes occasions, mais ce fut à la seule condition de trouver un exercice physique qui permettrait à la jeune fille de pouvoir se dépenser physiquement. Selon elle il ne servait à rien à d’exercer l’esprit si l’on ne faisait pas travailler un peu le corps. Son choix se porta alors sur le tir à l’arc et la fauconnerie, des entrainements qui demandaient patience, précision et adresse. De quoi, en somme, faire de cette demoiselle une parfaite épouse. Si l’on ne comptait pas tous les défauts qui étaient les siens. Quoi qu’enfant, ils étaient beaucoup moins marqué qu’au temps d’aujourd’hui.

Puis vint le grand jour de son union avec un autre homme de la noblesse de Camelot. Un mariage prometteur puisque nécessaire à la poursuite de la renommée de sa famille. Sterenn n’avait alors que seize ans lorsqu’elle fut marié à un chevalier du roi Uther. Un homme en somme loyal et aimant quoi que fanfaron et imbu de lui-même. Mais la douce aurait pu faire plus mauvais mariage que celui-ci. Hors donc n’était elle point déçu de cette affaire. Quoi que la nuit de noce lui laissait encore quelques amers souvenirs. Néanmoins vite effacé puisqu’un an plus tard elle mettait au monde son premier enfant. Un garçon qu’elle prénomma Aaron. Mais l’enfant se montra terriblement actif, voir même agressif, une véritable épreuve pour la douce, mais pas insurmontable. Elle sut ainsi s’imposer et établir des règles strictes en matière d’éducation. Très tôt elle envoya Aaron apprendre à monter à chevalier, à se battre à l’épée et à étudier l’art de la guerre afin de canaliser cette énergie débordante qui était la siennes.
Quelques années après, Sterenn eut une fille. Une jolie demoiselle à qui elle donnait le prénom d’Helen. Mais cette petite là avait un caractère ombrageux aussi terrible que sa mère. Ainsi donc, les deux enfants tenaient plus de leur mère que de leur père, même si le frère et la sœur respectaient énormément leur père, le voyant comme un héros, faisant naitre des vocations pour Aaron et des rêves pour Helen. Mais si Sterenn avait su s’imposer comme une mère exemplaire, elle avait néanmoins d’autres aspirations dans la vie. Rejoindre la cour du roi avait fait entrevoir à la jeune femme  la puissance du pouvoir. Si elle ne prétendait pas à la couronne, elle avait bon espoir de parvenir à contrôler la cour de Camelot.

A ce jour, Sterenn est une femme importante à la cour du roi Uther Pendragon, elle sait tout ce qui se passe et possède bon nombre d’espions pour l’informer des alliances et des guerres internes propre à la noblesse féodale. Ainsi prend elle plaisir à les présider, voire même à les déclencher. Il est pourtant tout à fait difficile de savoir ce qu’elle désire. En outre, elle aime à dire qu’elle fait passer le temps en attendant la mort. Mais depuis l’arrivée des Pictes dans la paisible cité, il lui semble que le vent a tourné mais que le jeu risque d’en être plus passionnant encore. Elle s’efforce toutefois de concilier ambition personnel et vie de famille, pour le plus grand plaisir de son cher époux qu’elle a appris à apprécier avec les années de mariage.


Pseudo: Brune
Âge: 22 ans
Sexe:
Comment avez-vous connus le forum? Grâce à mes espions.
Vos impressions: Royale
Code du règlement: ok by Athala
fiche par © anouk







Sterenn de Tregaron
« L'amour est un poison. Un poison certes délicieux, mais qui n'en est pas moins mortel. » ∆ belladone.
Revenir en haut Aller en bas

Sterenn de Tregaron - Lena Headey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Deliah I. Collins | Lena Headey
» (f) Lena Headey (négociable) ~ Illyria K. Dawson
» salem ‣ landslide & faces but mainly faces (gallerie)
» (f) LENA HEADEY, Ordre du Phénix, Maman
» (F) Lena Headey - Médée Develyn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Land of Myth :: Prologue aux Héros :: L'appel du Dragon :: Welcome-